J'AI AIMÉ Le retour de Silvio Proto

Voir un jeune gardien talentueux sur la touche, en raison d'une blessure, ce n'est jamais gai. On ne peut donc que se réjouir qu'il soit de nouveau apte à défendre ses chances. Mais, avec le premier tour qu'a réalisé Daniel Zitka, cela ne va pas être simple pour lui de redevenir le n°1.
...

Voir un jeune gardien talentueux sur la touche, en raison d'une blessure, ce n'est jamais gai. On ne peut donc que se réjouir qu'il soit de nouveau apte à défendre ses chances. Mais, avec le premier tour qu'a réalisé Daniel Zitka, cela ne va pas être simple pour lui de redevenir le n°1. Ce sont deux joueurs qui, dans un passé récent, avaient animé le championnat de Belgique. On se réjouira donc de les revoir. Mais, s'ils reviennent, c'est aussi parce qu'ils ont échoué ailleurs. Ont-ils eu les yeux plus grands que le ventre ? Getafe et Nancy ne sont, à priori, pas des ténors du football européen, mais ils n'ont pas pu y conquérir une place de titulaire. Doit-on en déduire que notre compétition est tombée si bas ? Oguchi Onyewu a rejoint ses équipiers liégeois en stage au Portugal. Il ne part donc pas à Fulham. En tout cas, pas tout de suite. C'est peut-être une excellente nouvelle pour le Standard, qui disposera encore d'une défense très solide. Nicolas Pareja a repoussé une offre du prestigieux River Plate, préférant essayer de faire son trou en Europe. C'est, aussi, une excellente nouvelle pour Anderlecht. Mais, avec l'arrière droit polonais qui vient de débarquer, le Sporting ne disposera-t-il pas maintenant de... trop de défenseurs ? J'ai appris que 997 hooligans avaient été interdits de stade en 2006. Cela signifie que l'on s'est décidé à prendre le taureau par les cornes pour endiguer ce fléau. D'un autre côté, c'est un chiffre qui fait froid dans le dos : près d'un millier de fauteurs de troubles, alors qu'il n'y en avait que 600 en 2005. La lutte est encore loin d'être gagnée. Lorsqu'on est professionnel, on a des obligations à remplir. Il est inacceptable que dans un club comme Anderlecht, deux stars - ou doit-on les appeler des pseudo stars ? - reviennent de leurs vacances de Noël avec plusieurs jours de retard. Herman Van Holsbeeck va décider des sanctions à prendre avec Frankie Vercauteren, et je peux le comprendre. Le Brussels avait pas mal de noms sur sa liste, et semblait décidé à renforcer sérieusement son noyau pour le deuxième tour. Grégory Dufer était en tête de liste, et était apparemment sur le point de signer, mais a préféré Lokeren. Cela a dû faire plaisir à Johan Vermeersch d'entendre qu'il serait volontiers venu dans la capitale pour l'entraîneur, mais pas pour le président ! L'avenir nous dira si Dufer a fait le bon choix. Lokeren n'est tout de même pas très fringant non plus. Personnellement, j'aurais préféré qu'il revienne à Charleroi, mais aurait-il eu sa place dans un effectif très compétitif ? Les Zèbres ont surtout besoin d'un finisseur. Or, il est plutôt un homme de la dernière passe. Le Roularien a quitté Anderlecht sur la pointe des pieds, comme beaucoup d'autres avant lui. Des plus grands que lui, comme Paul Van Himst ou Rob Rensenbrink, l'avaient déjà expérimenté dans le passé. Seul Pär Zetterberg a eu droit à l'hommage qu'il méritait, au moment de tirer sa révérence. C'est dommage. Certes, le mercato vient à peine d'ouvrir ses portes, mais il reste très calme. Si les équipes veulent préparer convenablement le deuxième tour, il est tout de même important qu'ils disposent de tous leurs joueurs pendant la trêve. Né en 1941, Heylens fut un excellent back droit (67x Diable Rouge, Equipe d'Europe 65, Mondial 70 au Mexique, 7 titres et 3 Coupes de Belgique avec Anderlecht). Coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au LOSC et fut coach belge 1984 à Seraing)PROPOS RECUEILLIS PAR Daniel Devos