j'ai aimé

Le duel Standard-Anderlecht
...

Le duel Standard-Anderlecht Les deux géants du football belge ne lâchent rien en tête. Même Derrick ne pourrait pas donner aujourd'hui le nom du futur champion. Les indices sont les mêmes des deux côtés. Emmené par le duo Steven Defour- Axel Witsel et un Milan Jovanovic des grands soirs, le Standard a atomisé Malines en première mi-temps avant de gérer durant la seconde partie du match. Cette équipe produit du beau jeu avec une pression haute dans le camp adverse. Anderlecht est aussi impressionnant avec, comme différence, un engagement physique vraiment impressionnant : les Mauves ont la rage et rêvent d'un 30e titre. J'ai été emballé par la prestation du beau-fils idéal : Thomas Chatelle. Son côté bon élève du Collège Saint-Michel a fait croire à certains qu'il était trop bourgeois pour se cracher dans les mains à Anderlecht. C'était oublier le fait que ce joueur bcbg avait lutté pour s'imposer à Gand puis à Genk dont il fut même capitaine. Non, c'est un homme intelligent qui a su se remettre en question avant de retrouver un rythme de croisière très élevé. Je souhaite moi aussi que le duel des titans se termine par deux tests matches : la saison se clôturerait sur des notes exceptionnelles. La fraîcheur est anderlechtoise. Le Standard a dû se passer d' Oguchi Onyewu (suspendu) et surtout d' Igor de Camargo et de Dieumerci Mbokani (blessés) contre Malines. Si les éclopés liégeois sont retapés pour les ultimes combats, retrouveront-ils tout de suite leurs sensations ? En cas de tests matches, on assisterait au choc de deux cultures de jeu : en gros le 3-4-3 anderlechtois face au 4-2-4 modernisé des Liégeois. A cet exercice-là, je me demande qui renoncerait à ses principes actuels pour s'adapter à son adversaire : le Standard ou Anderlecht ? Il reste trois journées de championnat et il est possible que cette question ne soit jamais solutionnée. Les tractations avec Louis van Gaal Le coach d'AZ détient une belle carte de visite de coach. A mon avis, il ne s'est même planté qu'une fois mais c'était en tant que joueur en... Belgique. Il a joué à l'Antwerp de 1973 à 1977 et Guy Thys, qui était alors T1 à Deurne, disait parfois à ses joueurs : " Ne donnez pas le ballon à Louis van Gaal car il n'en fera rien de bon. " A l'époque, il y avait de sacrés techniciens à l'Antwerp : FlemingLund, Karl Kodat, Jos Heyligen, HenkHouwaart, etc. Son parcours de coach est d'une autre dimension. Il a tout gagné avec l'Ajax d'Amsterdam ou Barcelone : titres, coupes nationales, Coupe de l'UEFA, Coupe Intercontinentale, Ligue des Champions, etc. Son dernier titre avec AZ est celui de la jeunesse. C'est impressionnant mais je ne crois guère aux chances de réussite de van Gaal en Belgique. La Belgique n'est ni la Hollande ni la Catalogne où il a tant brillé. On dit que c'est Herman Wijnants, le papa de la refonte du championnat de D1, qui aurait songé à van Gaal. La fédé, Philippe Collin en tête, aurait rencontré van Gaal et le président d'AZ qui serait d'accord que son entraîneur consacre une partie de son temps aux Diables Rouges. Il n'y a d'accord sur rien tant qu'il n'y a pas d'accord sur tout mais c'est bien embarqué. Je préfère une solution belge. Cette fuite en avant permet de dire qu'on vole une deuxième fois le travail de Jean-François de Sart. L'herbe est plus verte dans le jardin de son voisin et la fédé n'a pas encore reconnu la valeur de son parcours aux Jeux Olympiques. Même si cela semble difficile, un duo de Sart- Marc Wilmots serait aussi intéressant. Si la fédé avait viré René Vandereycken à heure et à temps, elle n'aurait pas eu ces soucis et pourrait se consacrer à la mauvaise santé de ses clubs : Mouscron va mal, La Louvière disparaîtra en fin de saison, Beveren est au bord de la faillite, etc. né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing) propos recueillis par pierre bilic