J'ai aimé Joseph Akpala

L'attaquant commence à faire du bruit et Charleroi va éprouver des difficultés à le garder. Il est un des symboles du beau 12 sur 12 réalisé par les Zèbres. Désormais, plus haut tu es classé, plus d'argent tu reçois des droits TV. Cela compte. Et puis, il y a la fierté des joueurs de quitter le ventre mou. Ils veulent montrer qu'ils sont capables de belles choses. Contre Genk, cela s'est vu malgré la bourde d'un gardien que j'estime un des meilleurs de D1. Ce groupe a beaucoup de qualités mais il fallait les ramener dans un moule collectif et Philippe Vande Walle n'a pas réussi à rameuter ses troupes. Son message passait-il ? Thierry Siquet est plus calme, plus réfléchi. Il laisse ses éléments jouer et n'essaie pas de leur apprendre leurs gammes. Il doit centraliser les petits soucis. Il prouv...

L'attaquant commence à faire du bruit et Charleroi va éprouver des difficultés à le garder. Il est un des symboles du beau 12 sur 12 réalisé par les Zèbres. Désormais, plus haut tu es classé, plus d'argent tu reçois des droits TV. Cela compte. Et puis, il y a la fierté des joueurs de quitter le ventre mou. Ils veulent montrer qu'ils sont capables de belles choses. Contre Genk, cela s'est vu malgré la bourde d'un gardien que j'estime un des meilleurs de D1. Ce groupe a beaucoup de qualités mais il fallait les ramener dans un moule collectif et Philippe Vande Walle n'a pas réussi à rameuter ses troupes. Son message passait-il ? Thierry Siquet est plus calme, plus réfléchi. Il laisse ses éléments jouer et n'essaie pas de leur apprendre leurs gammes. Il doit centraliser les petits soucis. Il prouve de la sorte qu'il mérite d'être T1. Bonne victoire des deux partis qui courent derrière le Standard. Les Mauves n'ont pas fait un grand match mais ont rempli leur mission. On a pu voir que malgré son statut de remplaçant, Nicolas Frutos est à nouveau bien dans sa peau et qu'il est d'une importance capitale. À Bruges, ce nouveau 1-0, tarif maison cette saison, confirme l'absence de réalisme du Club, malgré leurs nombreuses occasions. Voila une des grosses différences avec l'Anderlecht actuel. Quant au Cercle, la saison se tire quelque peu en longueur. Depuis la blessure de Tom De Sutter, Glen De Boeck a perdu 50 % de son potentiel offensif et ça se paye cash actuellement. Malines a attrapé l'étiquette d'invincible à domicile... Les Malinois ont grandi et Peter Maes sait employer des mots justes : il sait ce qu'il faut dire après les victoires et les défaites. Il est parvenu à mettre son groupe au niveau de la D1 et c'est un grand mérite. Quant à Westerlo (NDLR : troisième équipe belge du deuxième tour !), cette équipe montre que le retour du Caje est important. Tout en réalisant une saison en dents de scie. Il est temps que la saison se termine pour certains joueurs. Psychologiquement, un stress se met en place et cela coupe les joueurs dans leur élan et leur rayonnement. Le Standard a eu affaire à un Lokeren bien organisé mais il devait s'y attendre. Quand tu planes là au-dessus, tu es tout le temps visé. C'est bien connu : ce sont les arbres les plus hauts qui prennent le plus de vent. Cependant, il n'y a pas péril en la demeure. Il est toujours invaincu et reste dans la logique de son championnat. Je ne crois pas qu'il va laisser filer le titre. Une équipe qui est toujours invaincue au bout de 30 matches le mérite amplement, d'ailleurs. Mais chacun doit retrouver ses esprits. Il y a beaucoup de jeunes dans ce noyau et on savait qu'ils allaient éprouver un passage à vide à un moment ou un autre. A Gand, on se rend compte qu'on n'aurait pas dû laisser partir certains joueurs au mercato. Aujourd'hui, le club est dans la tourmente. Les défaites engendrent les défaites et si on ne ferme pas le robinet très vite, Gand va être éliminé. Les joueurs sont également susceptibles, d'autant plus quand un entraîneur que l'on aime bien s'en va. Genk est également malade. J'ai l'impression qu'il va y avoir du changement. Hugo Broos est-il le seul responsable ? On voit que cela ne va pas mieux avec Ronny Van Geneugden. On devrait peut-être regarder du côté du directeur technique, Willy Reynders qui doit se dire - M... , je n'ai pas réussi ma saison. Cela fait des années que je n'ai plus vu Genk à la dixième place. Là aussi, Guy Mangelschots doit se regarder dans un miroir. Qu'est ce qu'il a transféré ? Le groupe n'est pas uni, pas capable de se fustiger et ne dispose pas assez de qualités pour la D1. Il n'y a pas de style de jeu et pas d'envie conquérante. Bref, le club file vers la D2 ! né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing).propos recueillis par stéphane vande velde