J'ai aimé Les matches de Coupe

Les quarts de finale aller de la Coupe de Belgique ont donné lieu à un festival de buts ainsi qu'à quelques surprises de dimension comme la victoire plantureuse de Courtrai sur La Gantoise ou encore le premier revers de la saison du Standard au Cercle Bruges. Seul bémol : les retours sont pour ainsi dire superflus car je ne vois pas comment les Liégeois, les Gantois, Dender et Roulers pourront renverser la vapeur après avoir été tous sérieusement étrillés à l'aller.
...

Les quarts de finale aller de la Coupe de Belgique ont donné lieu à un festival de buts ainsi qu'à quelques surprises de dimension comme la victoire plantureuse de Courtrai sur La Gantoise ou encore le premier revers de la saison du Standard au Cercle Bruges. Seul bémol : les retours sont pour ainsi dire superflus car je ne vois pas comment les Liégeois, les Gantois, Dender et Roulers pourront renverser la vapeur après avoir été tous sérieusement étrillés à l'aller. En tant qu'entraîneur, Albert Cartier possède, entre autres, une énorme qualité : c'est un motivateur hors pair. Malgré des résultats peu probants et un président qui lui cherchait constamment des poux, son enthousiasme n'a jamais été pris en défaut au FC Brussels. J'ai pu constater avec plaisir, le week-end passé, que son énergie positive avait sublimé les Dragons. Face à Mouscron, ceux-ci ont craché le feu comme ils ne l'avaient plus fait depuis longtemps. Cette victoire demande bien sûr confirmation. Il n'empêche qu'elle fait du bien quand on sait que le dernier succès des joueurs de l'Albert remontait au mois de septembre... face au FC Brussels. Je ne sais trop si Stanislav Vlcek constituera une affaire en or pour le Sporting. Pour le moment, il a en tout cas alterné les bonnes et les moins bonnes choses. S'il a été décisif en Coupe contre Dender, il s'est montré maladroit face à cette même équipe en championnat, en galvaudant trois occasions franches. Dans le même cas de figure, je pense que Luigi Pieroni en aurait au moins converti une, si pas deux. Sa location me semble une excellente affaire pour les Mauves car l'ancien avant des Hurlus a manifestement le sens du but. Globalement, j'estime d'ailleurs que mon ancien club a vu juste en transférant plusieurs joueurs belges de valeur. Guillaume Gillet et Thomas Chatelle ont, ainsi, déjà fait leur trou en Première. Depuis la reprise, le Sporting n'a pas pris le moindre goal, ce qui est évidemment positif. Ce qui l'est moins, c'est qu'en championnat les Mauves restent, à domicile, sur deux victoires obtenues par le plus petit écart : 1 à 0 contre le FC Malines d'abord grâce à un auto-but de Björn Vleminckx et un score identique face au FC Dender, dû à un penalty généreusement accordé par l'arbitre. Après coup, le coach anderlechtois, Ariel Jacobs, s'est plaint de l'indigence offensive de ses ouailles. Mais comment aurait-il pu en aller autrement puisque même face à un mal loti comme Malines, le Sporting s'est présenté sur le terrain avec un seul attaquant de pointe, Stanislav Vlcek ? C'est assez dire si l'on a fort peu confiance, au Parc Astrid, en un certain Mbo Mpenza, qui donne pourtant toujours le meilleur de lui-même. La preuve par le but qu'il a inscrit, devant le même Dender, en Coupe, après être monté au jeu en toute fin de partie. Pour la première fois de la saison, le FC Brussels se retrouve bon dernier et, sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, je crains fort qu'il ne jouera plus à saute-mouton avec ceux qui le précèdent au classement. Cartier a sauvé tout ce qui pouvait l'être, lors du volet initial de la compétition, avec un groupe qui était déjà, de loin, le plus limité de l'élite. A présent que la concurrence immédiate s'est renforcée et que dans le même temps les Coalisés ne se sont guère signalés au mercato, j'ai bien peur que l'heure de la relégation sonnera en fin de saison. Voilà deux clubs qui évoquaient ni plus ni moins le titre. L'un des deux sera champion, c'est sûr. Mais dans la colonne de droite, nuance. né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing)propos recueillis par bruno govers