J'ai aimé Mons prolonge José Riga

propos recuillis par pierre danvoye
...

propos recuillis par pierre danvoyeJosé Riga était sous contrat jusqu'en juin prochain, Mons vient de le prolonger jusqu'en 2010 : j'ai l'impression que le président Dominique Leone a définitivement tout compris. Riga est positif, il ne montre jamais d'inquiétude et il bosse. Pour moi, c'est vraiment l'entraîneur idéal pour le Mons d'aujourd'hui. Ceux qui entretenaient régulièrement des rumeurs de séparation en sont pour leurs frais. Chez les Espoirs, au moins, ça joue et ça marque : ils étaient menés 0-2 par la Slovaquie après une heure mais ça ne les a pas perturbés et ils en ont mis quatre dans la dernière ligne droite du match. René Vandereycken ferait bien d'aller faire encore quelques petites courses dans le noyau de Jean-François de Sart. Je pense notamment au gardien Yves Ma-Kalambay. Il est passé par Anderlecht, le PSV et Chelsea, et il fait maintenant des flammes avec Hibernian dans un championnat d'Ecosse qui n'a évidemment rien à envier au nôtre. Lei Clijsters était derrière moi dans la tribune du Stade Roi Baudouin lors de Belgique-Finlande. Je l'ai entendu dire, en parlant de Stijn Stijnen : -Maar wat is dat voor iets ? J'avais observé Stijnen pendant tout l'échauffement : il ne prend jamais un ballon, il repousse tout avec ses beaux gants qui lui arrivent pratiquement aux coudes. Il sauve parfois ses matches par l'un ou l'autre arrêt réflexe, mais il est nul dans le trafic aérien et c'était encore à mourir de rire (ou plutôt à pleurer) samedi quand il a pris en mains une passe en retrait volontaire. Cette action aurait pu nous tuer. C'est un transfert sans risques. L'investissement doit être minime et Marco Ingrao, qui était sans contrat, ne sera pas trop exigeant sportivement. Il sait que Michel Preud'homme ne lui a pas réservé un fauteuil et un cigare sur la pelouse. Il vient pour compléter le groupe, il aura tout le temps pour s'adapter car l'équipe marche bien sans lui et il pourrait solutionner un des problèmes prétendus du Standard : un banc un peu court. La Belgique a mal joué contre la Finlande parce que le terrain était mauvais : encore du n'importe quoi. Pourquoi ne pas voir les choses en face ? Plus mauvais que ces Diables-là, tu meurs ! De mon temps, on était extrêmement fier de monter sur la pelouse du Heysel, c'était un honneur suprême. Aujourd'hui, on se plaint de ne pas avoir su développer son jeu sous prétexte que la pelouse était mauvaise. On peut à nouveau ajuster le chapeau d'âne sur la tête de René Vandereycken : 11 matches, 3 victoires, 5 défaites, tout va bien, le coach reste en place. Il y avait quelque chose de dérangeant sur le plateau du Heysel, samedi soir : l'omniprésence du nouveau sponsor des Diables. Son nom et son logos étaient partout. Oui, je veux évidemment parler de celui que Vandereycken a amené, avec cette fameuse commission que le coach attend. Je ne peux pas m'empêcher de raisonner plus loin : qui peut jurer que le sponsor n'a pas lié sa venue au maintien à son poste de Vandereycken ? Je connais suffisamment Germain Landsheere, le trésorier de l'Union Belge : c'est Grincheux qui compte ses sous, qui garde précieusement sa petite bourse. Il n'y a rien de sain là-dedans. Il y a la mauvaise foi avec l'excuse du terrain, mais aussi dans l'analyse globale du match. Vandereycken a relevé trois grosses occasions pour les Belges. Il n'a apparemment pas vu les deux buts finlandais annulés, des décisions bizarres - surtout sur le deuxième goal. Le quatuor arbitral chypriote n'était pas au top. Le petit qui était juge de ligne du côté des bancs était un maniaque du lever de drapeau. Quand le coach a fait monter Wesley Sonck à la place de Faris Haroun, je me suis dit : -C'est pas vrai, René va jouer avec trois attaquants. Evidemment, je me mettais le doigt dans l'£il et Sonck a joué comme médian. C'eût été trop beau qu'il ose un trio d'attaque. né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing)