J'ai aimé La deuxième mi-temps du Standard

Anderlecht a eu de la chance à Mouscron. Frankie Vercauteren a chamboulé son équipe mais ce succès ne veut pas dire charrette. Le Standard a dicté sa loi après avoir patiemment démonté le mur d'un Club Bruges manquant d'ambition offensive. Le meilleur a gagné et Dieumerci Mbokani a crevé l'écran. C'est un attaquant moderne et complet, ce qui fait actuellement défaut à... Anderlecht. Le Standard fait peur cette année, c'est un leader incontestable.
...

Anderlecht a eu de la chance à Mouscron. Frankie Vercauteren a chamboulé son équipe mais ce succès ne veut pas dire charrette. Le Standard a dicté sa loi après avoir patiemment démonté le mur d'un Club Bruges manquant d'ambition offensive. Le meilleur a gagné et Dieumerci Mbokani a crevé l'écran. C'est un attaquant moderne et complet, ce qui fait actuellement défaut à... Anderlecht. Le Standard fait peur cette année, c'est un leader incontestable. Les Zèbres sont revenus à grande vitesse dans les hautes sphères du classement général. Philippe Vande Walle a relevé le gant avec succès. En fin de saison passée, on a attribué les succès des Zèbres à Jacky Mathijssen viré sur le champ après avoir signé à Bruges. Flup avait aussi eu sa part de mérites et une petite injustice est réparée. Lui, il s'en fout mais c'est quand même important. Le noyau n'a pas trop bougé et recèle des richesses plus importantes qu'on ne le pense généralement. Cette équipe joue bien au football. Le retour de Bertrand Laquait est très important. Il avait parfois été hésitant après son retour d'Espagne. Il a retrouvé sa superbe et cela se ressent dans le calme et les résultats de son équipe. Les joueurs de Glen De Boeck ont donné une leçon de football à Gand. La semaine passée, Trond Sollied s'était élevé contre le style de jeu de Zulte Waregem qui bétonna chez les Buffalos. En réalité, cela cachait peut-être autre chose. Gand n'avait peut-être plus les pieds sur terre après son bon début de saison. Cette équipe est retombée de haut mais cela ne déstabilisera pas Sollied. Pour De Boeck, c'est une récompense. J'ai l'impression qu'il se sent bien au Cercle. On peut dire la même chose pour Oleg Iachtchouk. L'Ukrainien est pétri de classe. A Anderlecht, tout le monde le savait mais ses blessures étaient trop fréquentes. L'équipe d'Albert Cartier est finalement très mal payée pour ses efforts. La formation se met en place et Pavel Fort constitue indiscutablement un renfort de choix. Il pèse sur la défense adverse. Le Tchèque forme un duo intéressant avec Lutula qui a un bon pied gauche. Cartier a le mérite de garder son calme et c'est important pour le Brussels. Il s'accrochera à ce nul blanc et c'est le premier point de l'espoir. Il y a déjà eu des salves de critiques. Il utilise le matériel qu'on lui donne. Johan Vermeersch est dans la construction. Cet homme doit savoir qu'il faut de bonnes briques pour construire une villa. La D1 perd deux joueurs spectaculaires. Le public adore les buteurs et ce sont des arguments pour la vente des abonnements en été. Sans eux, on en a forcément moins pour son argent. Mais il faut comprendre Anderlecht et Mouscron. Le Sporting a perdu 10 millions d'euros en ne se qualifiant pas pour les poules de la Ligue des Champions. En cédant Mémé Tchité à Santander, il récupère déjà 7,5 millions d'euros. Les clubs sont gérés par des hommes d'affaires. Il était impossible de refuser cette offre tombée du ciel. Mouscron ne pouvait qu'accepter les 3 millions de Hoffenheim pour Demba Ba. C'est une belle poire pour la soif. Anderlecht a certes été surpris par le but turc en début de match. Mais cela n'explique pas tout, certainement pas le manque d'imagination et de présence devant le gardien de but adverse. C'est un couac de dimension mais cet Anderlecht-là n'a plus sa place pour le moment en Ligue des Champions. Le Standard n'a pas été plus brillant en Coupe de l'UEFA. Or, son adversaire luxembourgeois n'aurait pas dû être un os dur à ronger, même pour l'équipe B de Sclessin...propos recueillis par Pierre Bilic