J'AI AIMÉ L'intérêt de Bruges pour Koen Daerden

Il a déjà beaucoup été question de la fièvre acheteuse d'Anderlecht qui s'est renforcé afin d'être à la hauteur de ses ambitions en Belgique et en Ligue des Champions. Quel contraste par rapport au Standard où des piliers de la saison passée n'ont pas du tout envie de rester. Après le départ de Jorge Costa, on a appris que Karel Geraerts intéressait Bruges et Genk. Eric Deflandre a une touche à Mons. Cela a des airs de fuite en Egypte mais je suppose qu'il y aura encore pas mal de venues à Sclessin. Bruges n'a pas tardé à manifester son intérêt pour un jeune joueur que j'apprécie beaucoup : Koen Daerden. C'est un grand pied gauche, un médian qui a une belle carrière, et une grosse marge de progression, devant lui. Un montant de quatre...

Il a déjà beaucoup été question de la fièvre acheteuse d'Anderlecht qui s'est renforcé afin d'être à la hauteur de ses ambitions en Belgique et en Ligue des Champions. Quel contraste par rapport au Standard où des piliers de la saison passée n'ont pas du tout envie de rester. Après le départ de Jorge Costa, on a appris que Karel Geraerts intéressait Bruges et Genk. Eric Deflandre a une touche à Mons. Cela a des airs de fuite en Egypte mais je suppose qu'il y aura encore pas mal de venues à Sclessin. Bruges n'a pas tardé à manifester son intérêt pour un jeune joueur que j'apprécie beaucoup : Koen Daerden. C'est un grand pied gauche, un médian qui a une belle carrière, et une grosse marge de progression, devant lui. Un montant de quatre millions d'euros a été cité. On n'a jamais atteint ce chiffre dans le cadre d'un transfert entre clubs belges. Pour Mbark Boussoufa, Anderlecht aurait offert 3,5 millions d'euros à Gand. A mon avis, il est important que de tels capitaux circulent sur le marché belge et ne filent pas à l'étranger : la D1 est gagnante car cela génère une richesse dont tout le football belge profite. L'attaquant liégeois avait été une des révélations de la saison écoulée, prouvant une fois de plus qu'il y a du talent dans les divisions inférieures. François Sterchele s'est fait un nom en une saison. Cela a attiré le regard de quelques clubs français mais il a préféré confirmer ses progrès en Belgique. C'est très bien vu de sa part et son passage au Beerschot sera intéressant. Mais, d'autre part, il laissera quand même un grand vide à Charleroi. Je suppose que les Carolos trouveront la parade mais ce ne sera pas chose facile car Izzet Akgül s'en va aussi. Cela fait beaucoup. Il reste Orlando : le Brésilien avait montré pas mal de choses très intéressantes la saison passée. Il a du talent et c'est le moment pour lui de prendre son envol.L'heure devrait être à l'innovation, à l'unité et c'est tout le contraire qui se passe à l'Union Belge. Lassé par le manque de soutien des clubs professionnels, Roger Vanden Stock a décidé de ne pas se lancer dans la course à la présidence. Je crois que le football belge rate un virage important. RVDS pouvait donner une nouvelle impulsion. Je ne sais pas si quelqu'un tire les ficelles dans la coulisse. Est-ce que l'alliance Roger Vanden Stock-Michel Preud'homme risquait de faire l'ombre à l'un ou l'autre ? Le 24 juin, qui récoltera la majorité autour de sa candidature ? Et si personne n'émergeait ? C'est un luxe que le football ne peut pas permettre. Roger Vanden Stock avait un plan et des idées. Est-ce que tout le monde peut en dire autant ? Vous avez dit problème ? Jos Vaessen a défrayé la chronique. Ce n'est pas nouveau car il a l'habitude de réagir émotionnellement dans la presse. Mais, cette fois, il a été plus loin et a démissionné. Je n'ai pas tellement apprécié son cinéma. Cela ressemble à un abandon. Cela s'expliquerait par le fait que Steven Defour a utilisé la loi de 1978 pour se tailler à bas prix. Ce n'est pas très beau de la part de ce gamin et une fortune échappe à Genk. Mais je me demande si Genk n'a pas eu les yeux plus grands que le ventre lors des tractations avec l'Ajax d'Amsterdam. Qui a alors dit que Genk risquait de briser la carrière d'un jeune joueur ? Est-ce que l'attitude de Jos Vaessen convenait au plan de carrière de Defour ? Si la loi de 1978 est néfaste, il faut la supprimer. Chaque club et chaque joueur devraient pouvoir mettre fin à un contrat quand bon leur semble, dans le respect des législations. C'est possible pour le commun des mortels et je ne vois pas pourquoi des clubs et des joueurs ne pourraient pas se comporter comme de simples employeurs et employés. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE BILIC