J'AI AIMÉ La paire Vanden Stock-Preud'homme à la Fédération

On continue à se déchirer à la Fédération et à la Ligue Pro concernant le nom du futur président de l'UB. Ça fait mauvais genre, évidemment. Certains parlent aujourd'hui d'un ticket Roger Vanden Stock-Michel Preud'homme. Je suis pour à 300 %. Vanden Stock président, Preud'homme directeur général, ce serait tout bon. Deux gars du foot, qui connaissent bien le milieu. Qu'on arrête avec des propositions du style Jean-Luc Dehaene. C'est n'importe quoi. Il est temps que la Fédération dégage à nouveau une image de sérieux. Les offres pour le prochain contrat TV des Diables Rouges sont ridicules : faut-il s'en étonner ? Non, évidemment. Quelle est encore la valeur du produit " football belge " avec tou...

On continue à se déchirer à la Fédération et à la Ligue Pro concernant le nom du futur président de l'UB. Ça fait mauvais genre, évidemment. Certains parlent aujourd'hui d'un ticket Roger Vanden Stock-Michel Preud'homme. Je suis pour à 300 %. Vanden Stock président, Preud'homme directeur général, ce serait tout bon. Deux gars du foot, qui connaissent bien le milieu. Qu'on arrête avec des propositions du style Jean-Luc Dehaene. C'est n'importe quoi. Il est temps que la Fédération dégage à nouveau une image de sérieux. Les offres pour le prochain contrat TV des Diables Rouges sont ridicules : faut-il s'en étonner ? Non, évidemment. Quelle est encore la valeur du produit " football belge " avec tout ce qui s'est passé ces derniers mois ? Pour lui rendre de l'intérêt, il faut un président fédéral de valeur. Le patron d'Anderlecht à la tête du foot belge, ça comporte évidemment certains problèmes, mais je préfère avoir des problèmes avec des gens qui savent de quoi ils parlent qu'avec des gars qui visent ce poste simplement pour pouvoir aller boire leur verre dans un beau salon. Enfin, le directeur sportif du Club Bruges reconnaît ses erreurs. Il se rend compte que Jan Ceulemans n'était pas le seul responsable de son échec, que la direction a aussi foiré dans la gestion des transferts. Il n'est jamais trop tard. Moi, il y a des achats brugeois que je n'ai jamais compris. Ivan Leko est un médian défensif mais Bruges l'a pris pour l'aligner comme offensif. Joos Valgaeren a l'habitude de passer plus de temps à l'infirmerie que sur le terrain. Et Sven Vermant... Bruges a transféré n'importe comment et a fait jouer n'importe qui, la saison dernière. Marc Degryse s'étonne que Ceulemans ne réponde pas aux messages qu'il laisse sur son répondeur : moi, je ne suis pas étonné !Michaël Cordier dit et répète qu'il préfère aller au Brussels qu'à Sclessin, qu'on arrête alors de le relancer. C'est son choix, il faut le respecter. Que le Standard se concentre rapidement sur d'autres pistes, car la reprise des entraînements est déjà proche et c'est inconcevable de reprendre le boulot, avec l'échéance de la Ligue des Champions en vue, sans savoir qui sera dans le but. Le Sporting achète, achète, achète, puis se rend compte qu'il serait grand temps de vendre. Ses dirigeants clament maintenant qu'il est grand temps pour eux de se débarrasser de certains joueurs sous contrat, mais en le reconnaissant publiquement, ils se mettent en position de faiblesse dans les éventuelles négociations. Les clubs intéressés vont désormais voir les choses autrement : Anderlecht doit vendre, ça change tout au niveau des prix. Quand les Diables n'y sont pas, les Belges vivent évidemment l'approche d'une Coupe du Monde de façon très différente. Mais je trouve que ce Mondial va quand même avoir, quelque part, une petite coloration belge. Il y a les Belgicains, mais aussi d'anciens joueurs de notre championnat qui seront en Allemagne. Je pense prioritaire à Jan Koller, qui revient à fond dans le coup au meilleur moment. J'ai même l'impression que la Tchéquie pourrait être une des bonnes surprises du tournoi. Il faut aussi revenir sur la désignation de Frank De Bleeckere pour diriger le premier choc du Mondial : Argentine-Côte d'Ivoire. C'est mérité et je confirme ce que j'ai toujours dit : notre arbitre numéro 1, c'est lui. Son sérieux et son professionnalisme sont exemplaires. Il est le Vital Loraux des temps modernes : le seul Belge présent à la Coupe du Monde... PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE