J'AI AIMÉ Bruges-Standard

Un match à multiples rebondissements, avec des buts à profusion, des erreurs, une altercation entre coéquipiers et finalement un dénouement incroyable. Pour les spectateurs neutres, c'était un régal. On en redemande !
...

Un match à multiples rebondissements, avec des buts à profusion, des erreurs, une altercation entre coéquipiers et finalement un dénouement incroyable. Pour les spectateurs neutres, c'était un régal. On en redemande ! Sans doute le but du week-end. Un geste extraordinaire qui a donné les trois points aux Mauves alors qu'ils n'étaient pas nécessairement les meilleurs sur l'ensemble du match. Le Sporting doit aussi une fière chandelle à Daniel Zitka. Si j'étais à la place de Johan Vermeersch, j'offrirais la prime de victoire aux joueurs du Brussels. C'était quasiment le match parfait pour Charleroi : un but rapide, un pressing haut, un Mambourg en fête. Les Zèbres ont donné une leçon d'efficacité au RC Genk. Des individualités comme Fabien Camus et Majid Oulmers sont sorties du lot, mais en réalité, c'est l'ensemble de l'équipe qu'il faut féliciter. Gagner 1-0 face à Beveren, ce n'est pas un exploit retentissant, mais c'est la victoire qu'il fallait. Et comme les positions sont extrêmement serrées au classement, elle permet aux Dragons de remonter de plusieurs places. Avec 12 points sur 12, les Buffalos redeviennent, si pas un candidat au titre, au moins un prétendant très sérieux à l'Europe. Et dire qu'après deux matches, on se demandait s'il fallait garder Georges Leekens ou pas. Au lieu de céder à la panique, laissons travailler les techniciens. Remplacer Mbark Boussoufa n'était pas une mince affaire. Mais Adekamni Olufade s'affirme comme un très bon transfert et Dominic Foley, à la fois buteur et remiseur, marque l'équipe de son empreinte sans avoir l'air d'y toucher.Notre gardien national n'est pas sorti à son avantage du choc au sommet. On pourra rétorquer qu'Olivier Renard a, lui aussi, encaissé quatre buts, mais autant les tirs brugeois m'ont paru imparables, autant les buts du Standard ont résulté d'erreurs. Comment est-il possible de se faire lober de la sorte ? Comment est-il possible de relâcher un ballon crucial dans les arrêts de jeu, et d'aller le rechercher derrière la ligne ? Stijn Stijnen a offert un point inespéré aux Rouches. Le leader du championnat était orphelin de Wouter Vrancken, Tom Soetaers et Ivan Bosnjak. Ce n'est pas une excuse. Les Limbourgeois sont surtout tombés sur un très bon Charleroi. Dommage, aussi, le geste inutile de Thomas Chatelle : le capitaine doit pouvoir se maîtriser. Cinquième partage en six matches pour les Hurlus. Avec des nuls, on n'avance pas. Et qui n'avance pas recule... surtout lorsque le partage en question est concédé face à la lanterne rouge. Dans deux clubs, au moins, le changement d'entraîneur n'a pas produit les effets escomptés. A Lokeren, le premier match de Slavo Muslin s'est soldé par une défaite à domicile face à Zulte Waregem. J'aurais aimé voir Rudi Cossey continuer à la tête de l'équipe waeslandienne : chaque fois qu'il a effectué un intérim, il a réalisé du très bon boulot. Mais, s'il affirme lui-même se sentir plus à l'aise dans le costume de n°2, on ne peut pas l'obliger à continuer contre son gré. A Saint-Trond, Henk Houwaart n'a pas réussi à redresser la barre. Après la sévère défaite à La Gantoise, il a concédé le partage à domicile contre Roulers... qui n'avait encore pris qu'un point hors de ses bases jusque-là.PROPOS RECUEILLIS PAR daniel devos