J'AI AIMÉ La victoire de Mbo Mpenza

Mbo Mpenza est sorti du trou et fut un des artisans du succès d'Anderlecht. Il a eu pas mal de soucis depuis le début de la saison car le coach ne le considérait pas comme une priorité. Mais c'est un bon professionnel qui a continue à s'entraîner avec application. Ce sérieux lui a permis de répondre présent contre le Cercle. Ce 2-0 fut d'abord sa victoire. A mon avis, Anderlecht commettrait une erreur en le cédant lors du prochain mercato d'hiver. Quand on a homme positif dans son groupe, on le garde.
...

Mbo Mpenza est sorti du trou et fut un des artisans du succès d'Anderlecht. Il a eu pas mal de soucis depuis le début de la saison car le coach ne le considérait pas comme une priorité. Mais c'est un bon professionnel qui a continue à s'entraîner avec application. Ce sérieux lui a permis de répondre présent contre le Cercle. Ce 2-0 fut d'abord sa victoire. A mon avis, Anderlecht commettrait une erreur en le cédant lors du prochain mercato d'hiver. Quand on a homme positif dans son groupe, on le garde. Bruges donne parfois l'impression d'avoir des problèmes existentiels comme quand Marc Degryse déclare que tout le monde peut être remplacé, même lui. C'est dire si l'inquiétude est grande alors que cette formation n'a besoin que de calme pour être plus régulière : 99 % des Brugeois sont bouffés par le stress. Le petit pourcent qui reste, c'est Jeanvion Yulu-Matondo. Il ne se pose pas de questions et apporte toute sa joie de vivre. S'il continue ainsi, Yulu-Matondo sera un sérieux candidat au prochain Soulier d'Ebène. Genk a souffert à Westerlo mais a quand même empoché les trois points au terme de ce match au sommet. Les Limbourgeois ont indiscutablement la chance des champions. Quand on gagne tout en jouant mal, c'est plus qu'un signe. Leur gardien de but, Logan Bailly, a sorti un bon match. Ce jeune Liégeois, qui a joué en équipes de jeunes au Standard, a un grand avenir devant lui. Il vient de prolonger son contrat jusqu'en 2011. C'est un choix intelligent car il s'est ainsi donné le temps de progresser avant de penser à autre chose. Le Brussels est revenu de Roulers avec un bon point. Au pays de la Rodenbach, Julien Gorius a fait mousser le jeu bruxellois. Cet excellent joueur progresse sans cesse et est devenu le métronome de son équipe.Le départ de Thomas Caers a fait du bien à Saint-Trond. J'ai toujours estimé qu'il n'y avait pas que des " pommes " dans le verger des Canaris. Cette équipe a des forces, du talent et l'a prouvé contre un Lierse qui est dans les cordes depuis le début de la saison. Le club du Lisp se liquéfie, glisse vers la D2. En fait, la D 1 est un championnat à 17. Le Standardman est un grand joueur en devenir. A son âge, cela passe par des hauts et des bas. Avant le voyage du Standard à Mons, la voiture de son beau-père a été la proie de flammes en pleine nuit. Des criminels y auraient bouté le feu. Je suis scandalisé et horrifié par ces gens qui terrorisent ainsi indirectement Defour : c'est inadmissible. Comment le foot peut-il rester une fête si certains en arrivent à commettre de tels gestes parce qu'un joueur a quitté un club ? Les Buffalos restaient sur une bonne série mais ont fait du sur-place à Beveren avant de recevoir la visite d'Anderlecht à Gand. Georges Leekens devra relancer la machine mais il faut tenir compte aussi des progrès de Beveren. Au début de la saison, ce club était, aux yeux de beaucoup, un oiseau pour le chat. Walter Meeuws prouve le contraire et Beveren remonte au classement : c'est du bon travail. Je dirais la même chose à propos du T1/T2 de Lokeren : Rudi Cossey. Il vient de prendre 4 points sur 6. Pourquoi Ariel Jacobs échoua-t-il avec ce groupe ? Cossey ne mérite-t-il pas des galons de T1 après avoir prouvé pas mal de choses ? Avec un effectif déforcé par les départs de son gardien mythique et d'un buteur, Charleroi ne pouvait pas garder son rang. Cela ne sert à rien de se plaindre (même si le gardien de Bruges méritait d'être exclu) et Charleroi devra se renforcer et engager un buteur, une espèce de Jean-Pierre Papin, quoi... PROPOS RECUEILLIS PAR pierre bilic