J'AI AIMÉ Zulte Waregem en UEFA

Après avoir pris la mesure de l'Austria Vienne en Autriche, le club flandrien a réussi un autre exploit de dimension contre un autre adversaire au nom plus ronflant que lui : 3-1 face au Sparta Prague. Les joueurs de Francky Dury sont pour ainsi dire assurés de passer l'hiver au chaud, ce qui est loin d'être le cas pour Anderlecht et le Club Bruges, nos deux autres représentants européens. Le Sporting aura fort à faire, en tout cas, pour réaliser un 6 sur 6 contre Lille et Athènes. Or ce n'est pour ainsi dire qu'à ce prix qu'il pourra poursuivre son aventure européenne cette saison.
...

Après avoir pris la mesure de l'Austria Vienne en Autriche, le club flandrien a réussi un autre exploit de dimension contre un autre adversaire au nom plus ronflant que lui : 3-1 face au Sparta Prague. Les joueurs de Francky Dury sont pour ainsi dire assurés de passer l'hiver au chaud, ce qui est loin d'être le cas pour Anderlecht et le Club Bruges, nos deux autres représentants européens. Le Sporting aura fort à faire, en tout cas, pour réaliser un 6 sur 6 contre Lille et Athènes. Or ce n'est pour ainsi dire qu'à ce prix qu'il pourra poursuivre son aventure européenne cette saison. Hugo Broos a beau prétendre le contraire, son Racing apparaît bel et bien comme un candidat au titre. Genk est manifestement une équipe très bien charpentée dont le niveau est rehaussé chaque semaine par la prestation individuelle de l'un ou l'autre joueur. Après Tom Soetaers, Goran Ljubojevic et Kevin Vandenbergh, qui s'étaient mis en évidence ces dernières semaines, je retiens cette fois la prestation de Wouter Vrancken, au four et au moulin contre le Germinal Beerschot. Je comprends aisément qu'un ratisseur de sa trempe suscite les convoitises d'Anderlecht. C'était un match plein, avec beaucoup d'engagement et la volonté manifeste de gagner de part et d'autre. S'il s'est soldé par un nul vierge, c'est en raison de certaines décisions arbitrales malheureuses, mais aussi et surtout de la toute bonne prestation des gardiens, avec une mention spéciale pour Olivier Renard, quelquefois décrié depuis le début de la saison, mais qui a sauvé des points pour ses couleurs tant à Beveren qu'à Sclessin face aux Mauves. Pour on ne sait quelle raison, la position des Waeslandiens au classement ne reflétait manifestement pas leur valeur intrinsèque. Les Lokerenois ont enfin eu la réaction attendue, face au Club Bruges qui plus est. Compte tenu de leur valeur, ils devraient pouvoir poursuivre leur remonte au classement à présent. Le gardien du Cercle Bruges n'était manifestement pas dans un bon jour contre Beveren. Il est heureux que ses partenaires offensifs Dieter Dekelver et Darko Pivaljevic étaient, eux, en verve, sans quoi les Vert et Noir auraient payé cher les errances de leur portier. Les Dragons ont été beaucoup trop timorés au Lierse, qui a profité de la docilité des Hennuyers pour doubler son capital points de la saison. Les clubs wallons risquent de regretter ces unités perdues face à l'équipe la plus faible de l'élite puisque, avant les joueurs de l'Albert, ceux de Charleroi avaient déjà dû partager l'enjeu contre les Jaune et Noir. Déjà peu à son affaire, la semaine passée, face à une formation zébrée réduite à 8 joueurs en fin de partie, éliminée en Coupe de Belgique par un team de D2 - le Yellow Red FC Malines, le club du Kiel a confirmé sa mauvaise passe actuelle en étant battu très sévèrement à Genk : 4-0. Au dire du président, Jos Verhaegen, l'entraîneur Marc Brys n'est pas encore menacé. Mais il est bon de se souvenir que le même homme avait déjà tenu un langage analogue il y a un an. Ce qui ne l'avait pas empêché de remercier son coach peu après, avant de lui décerner une nouvelle chance en ce début de campagne. Quand on nourrit des ambitions européennes, comme les Zèbres, et qu'on a de surcroît l'opportunité de profiter de l'un ou l'autre faux-pas d'un ténor - puisque le Standard, le Club Bruges et Anderlecht jouaient des matches délicats - on ne peut se permettre une défaite au Mambourg contre Westerlo. Cela dit, chapeau aux Campinois qui seraient même troisièmes actuellement, derrière Genk et Anderlecht s'ils n'avaient pas encaissé une défaite surprenante à Mouscron récemment. Bruno Govers