J'AI AIMÉ La confirmation de Zulte Waregem

Les Flandriens ne cessent d'épater la galerie au fil des semaines. En s'imposant en seizièmes de finale de la Coupe de Belgique, mercredi passé, face au Club Bruges, les pensionnaires du Gaverbeek ont prouvé que leur victoire en championnat n'était pas due au hasard. Cette fois, dans des conditions plus difficiles, Tjörven De Brul et ses partenaires sont parvenus à ramener un point de Westerlo alors qu'ils étaient pourtant menés 2-0 rapidement. Comme quoi ces gars-là savent non seulement jouer au football mais peuvent compter aussi sur des ressources morales insoupçonnées.
...

Les Flandriens ne cessent d'épater la galerie au fil des semaines. En s'imposant en seizièmes de finale de la Coupe de Belgique, mercredi passé, face au Club Bruges, les pensionnaires du Gaverbeek ont prouvé que leur victoire en championnat n'était pas due au hasard. Cette fois, dans des conditions plus difficiles, Tjörven De Brul et ses partenaires sont parvenus à ramener un point de Westerlo alors qu'ils étaient pourtant menés 2-0 rapidement. Comme quoi ces gars-là savent non seulement jouer au football mais peuvent compter aussi sur des ressources morales insoupçonnées. Après avoir fait flèche de tout bois en début de saison, Mbo Mpenza était entré dans une période de disette ces dernières semaines. Son doublé face aux Buffalos devrait le remettre sur orbite. J'ai en tout cas beaucoup apprécié son premier but, sur une talonnade que n'aurait pas désavoué Rabah Madjer, celui-là même qui avait trompé notre Jean-Marie Pfaff national sur une phase analogue lors de la finale de la Coupe des Clubs Champions 1987 entre le FC Porto et le Bayern Munich. L'adjoint au long cours des Hurlus a eu la toute bonne idée d'associer Adnan Custovic et Tailson en pointe. Le résultat ne s'est pas fait attendre sous le signe d'un éclatant succès des Hurlus à Saint-Trond avec un but du Brésilien et trois de son compère bosniaque. Pas mal, même si leur tâche a été facilitée par le gardien trudonnaire Frank Boeckx . Il y a un an, le gardien campinois avait été relégué dans le noyau B du FC Brussels. Depuis lors, il a non seulement rebondi mais se révèle comme l'un des portiers les plus fiables de l'élite. Sur ce qu'il a montré, il serait vraiment dommage qu'il remise ses boots pour de bon en fin de saison.Manifestement, toutes les équipes montrées du doigt dans l'enquête concernant des matches truqués ne réagissent pas de la même manière face aux événements. Chez les Loups, engagés dans le derby hennuyer à Charleroi, l'heure était à la sublimation. Le coach, Gilbert Bodart, a su tirer parti du contexte négatif à l'extérieur des terrains pour inverser la tendance sur la pelouse même. Chez les Canaris, en revanche, c'est l'opposé qui s'est produit. Manifestement, les ragots et autres insinuations pèsent comme une chape de plomb sur cette équipe. Et ce, alors que tout reste à prouver. A ce niveau, en lançant les bruits les plus divers, j'estime que la justice est allée un peu vite en besogne. On parle souvent des trois grands du championnat. Et c'est vrai que le Standard, Anderlecht et Bruges se retrouvent actuellement aux premières loges. Mais est-ce qu'ils méritent encore l'étiquette de ténors ? Il est permis de se le demander. Pour faire honneur à ce statut, les Rouches auraient dû l'emporter face aux modestes roulariens. Anderlecht, de son côté, a livré 40 minutes affligeantes contre La Gantoise. Quant à Bruges, il est heureux qu'il compte Basko Balaban dans ses rangs, sans quoi ce serait la mi-sère. J'aime bien le Liégeois, qui a su garder la détermination alors qu'il aurait fort bien pu s'embourgeoiser à son retour dans sa ville après avoir été choyé à Monaco. Phil compte parmi les rares joueurs dont le retour en Belgique, dans leur club d'origine, est à marquer d'une pierre blanche. Mais sa grinta ne doit pas se transformer en rage et en impétuosité. Il s'est déjà retrouvé dans l'£il du cyclone avec le Carolo Orlando, récemment. Il n'a pas arrangé son cas en voyant rouge contre Roulers. PROPOS Recueillis par Bruno Govers