J'AI AIMÉ Magnifiques, les Espoirs

Jean-François de Sart a rendu le sourire à notre football. En Ukraine, les gamins ont gagné 2-3 et il leur reste à confirmer au match retour à Lokeren. Il y avait eu des problèmes avant ce voyage avec des blessures bizarres. Etaient-elles diplomatiques ou pas ? Cela n'a plus d'importance. Jean-François de Sart prouve qu'il y a du talent dans notre pays, c'est ce qui importe. Si la Belgique se qualifie pour la phase finale de l'EURO des Espoirs, l'Union Belge devrait songer à lui confier... d'autres hautes missions.
...

Jean-François de Sart a rendu le sourire à notre football. En Ukraine, les gamins ont gagné 2-3 et il leur reste à confirmer au match retour à Lokeren. Il y avait eu des problèmes avant ce voyage avec des blessures bizarres. Etaient-elles diplomatiques ou pas ? Cela n'a plus d'importance. Jean-François de Sart prouve qu'il y a du talent dans notre pays, c'est ce qui importe. Si la Belgique se qualifie pour la phase finale de l'EURO des Espoirs, l'Union Belge devrait songer à lui confier... d'autres hautes missions. A Maripol, Kevin Vandenbergh a marqué trois fois. Ses buts résument tout : attentif sur un ballon repoussé par le montant, calme en expédiant un tir à l'entrée du grand rectangle, décidé au moment de reprendre de la tête un centre parfait de Faris Haroun. Cela veut tout dire. C'est un buteur d'exception comme l'était son père. Anderlecht aurait déjà dû le transférer. On dit parfois que la Coupe ne ressemble plus à rien. Excusez-moi : j'ai vu du monde dans pas mal de petits clubs : le Tondreau à Mons, le stade Luc Varenne à Tournai, etc. Je me demande si les matches ne devraient pas se dérouler d'office sur le terrain du plus petit : quel propagande ne serait-ce pas pour le football aux quatre coins de nos belles provinces ? Mons a dicté sa loi à la Louvière. José Riga, le coach, est un homme posé. Le sérieux du Standard L'Olympic s'est bien défendu à Sclessin mais le Standard est sérieux. C'est bien. Milan Rapaic revient. Parfait pour le flanc gauche où il y avait un trou que personne n'a comblé. C'est un transfertbon marché. Par contre, je comprendrais moins l'arrivée d'un Jorge Costa qui a 34 ans. Le Standard n'a pas de soucis défensifs. L'élimination contre Geel en seizièmes de finale de la Coupe est navrante. Le comportement des Anderlechtois est inadmissible. Je ne sais pas ce qui va se passer mais le marché de Noël sera chahuté. Je ne comprends pas le comportement de joueurs qui doivent se montrer quand on leur donne du temps de jeu. Quand on a la possibilité de prouver quelque chose à son coach, il faut monter au front avec la rage. Il n'était pas normal que le jeune Cheik Tioté botte le sixième tir au but. Nous sommes en novembre et si on fait le bilan, Frankie Vercauteren n'est guère plus avancé que Hugo Broos il y a an : c'est ennuyeux. On a cru que le groupe, qui compte pourtant 35 joueurs, n'avait pas une belle dimension européenne. Maintenant, il a perdu son âme en basculant contre le dernier de D2... Sans deux buts du grand Bob Peeters, je me demande si Genk serait venu à bout du coriace Tournai de Marc Wuyts. Le Brussels a vécu les mêmes problèmes qu'Anderlecht. Quand on n'a pas les yeux en face des trous, on se casse le nez. C'est un faux-pas qui n'aura pas dû faire plaisir à Monsieur le Président avant la visite du Standard au stade Edmond Machtens. C'est... vache ce que Louvain lui a fait. Les Louvanistes ont fait la fête à Bruxelles : heureusement que le Meiboom a été planté depuis longtemps et que le RWDM, mon club, a battu Hoeilaart et s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du Brabant tout en obtenant ainsi l'honneur de pouvoir prendre à la Coupe de Belgique la saison prochaine. Mons, Louvain et Geel ont prouvé que l'écart entre la D1 et la D 2 est inexistant. Même le Sporting de Charleroi a souqué ferme pour ne pas se noyer à la côte, au VG Ostende, un club de D4, et Lokeren contre Sprimont-Comblain. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE BILIC