j'ai aimé

Sven Vermant vient compléter une campagne de transferts qui a de l'allure. Je crois beaucoup en Joos Valgaeren. On connaît aussi le potentiel de Grégory Dufer. Manaseh Ishiaku et Michael Klukowski ont déjà montré de quoi ils étaient capables avec cette équipe. Par contre, je ne connais pas du tout Ivan Leko. Le Club sera de nouveau costaud la saison prochaine. Un petit bémol toutefois en ce qui concerne Vermant : il doit savoir que les retours en Belgique de joueurs de son niveau se sont rarement bien passés. A-t-il encore assez soif ? N'a-t-il pas mis assez d'argent en poche, à Schalke ? Je ne dis pas qu'il n'y a eu que des échecs dans les bons joueurs rentrant au pays, mais il y a en tout cas eu be...

Sven Vermant vient compléter une campagne de transferts qui a de l'allure. Je crois beaucoup en Joos Valgaeren. On connaît aussi le potentiel de Grégory Dufer. Manaseh Ishiaku et Michael Klukowski ont déjà montré de quoi ils étaient capables avec cette équipe. Par contre, je ne connais pas du tout Ivan Leko. Le Club sera de nouveau costaud la saison prochaine. Un petit bémol toutefois en ce qui concerne Vermant : il doit savoir que les retours en Belgique de joueurs de son niveau se sont rarement bien passés. A-t-il encore assez soif ? N'a-t-il pas mis assez d'argent en poche, à Schalke ? Je ne dis pas qu'il n'y a eu que des échecs dans les bons joueurs rentrant au pays, mais il y a en tout cas eu beaucoup de désillusions. Il a resigné jusqu'en 2010 à Anderlecht : on sait qu'il ne restera pas aussi longtemps au Sporting, mais c'est une preuve d'intelligence. Il prouve ainsi qu'il croit en son club et qu'il est conscient que rien ne presse, qu'il a encore beaucoup de belles années devant lui. Le plus vieux club du pays a 125 ans : c'est important. Il est seulement dommage qu'Eddy Wauters, son président, n'ait pas été assez lucide pour passer la main au bon moment. Tout footeux qu'on soit, il arrive un âge où on ne voit plus qu'à travers ses propres £illères. C'est le piège dans lequel Wauters est tombé. Au lieu de céder le club à des gens pouvant apporter du sang neuf, il s'est obstiné et l'Antwerp est aujourd'hui une équipe anonyme de D2. Il ne pense plus à Marseille et se concentre à fond sur le Sporting : c'est bien. Il doit savoir que les grands gardiens durent jusqu'à 37, 38 voire 40 ans pour Michel Preud'homme. Il aura encore de belles opportunités de transferts s'il continue à faire de bons matches en Belgique. C'était dans l'air et c'est maintenant confirmé : Timmy Simons quitte Bruges. Le plus embêtant, c'est que le Club perd ses deux plus fortes personnalités : Trond Sollied et Timmy Simons, qui était véritablement l'âme de l'équipe. Remettre de la personnalité dans le noyau, ce sera un des premiers défis de Jan Ceulemans. C'est devenu carrément rocambolesque. Silvio Proto est devenu la risée de tout le football belge : il mérite beaucoup mieux que ça. Il n'avait qu'une chose à faire : signer dès le début le contrat qu'Anderlecht lui proposait. Quand un joueur de son âge a subitement l'occasion de multiplier son salaire par 10 ou 20, il ne doit même pas réfléchir. Il avait l'occasion de se mettre un petit pactole en poche en restant trois ou quatre ans au Sporting, mais non, ce n'était pas encore assez pour lui. Ou pour son entourage, en tout cas. J'imagine que si la direction ne veut pas négocier avec son agent, elle a de bonnes raisons. Proto ne doit pas se dévaloriser mais pas non plus se prendre pour Dieu le Père. Il a voulu le beurre, l'argent du beurre et tout ce que la crémière a de meilleur. Une erreur. J'ai entendu les chiffres qu'on lui proposait à Anderlecht : comment peut-on refuser cela ? Aux normes belges, c'était un excellent contrat. J'ai failli avaler de travers quand j'ai entendu que Proto envisageait d'émigrer à Moscou. Qu'il prenne son téléphone et appelle Cédric Roussel s'il veut savoir à quoi ressemble la vie en Russie. On lui a peut-être proposé de le loger dans un hôtel 5 étoiles là-bas, mais 5 étoiles en Russie, c'est une demi-étoile chez nous. Il stoppe le foot pour travailler dans le secteur commercial à Westerlo. Ce n'était pas un grand attaquant mais un bon attaquant, qui assumait toujours son quota de buts.Propos recueillis par Stéphane Vande Velde