j'ai aimé

C'est une superbe acquisition pour le Club Bruges. Il pourrait même dans le futur s'ériger en remplaçant de Gert Verheyen. Les champions de Belgique ont connu quelques départs mais ils ont cette faculté à les prévoir. Ainsi, ils ont été chercher Michael Klukowski pour remplacer Peter Van der Heyden et ils avaient déjà Olivier De Cock pour suppléer Hans Cornelis. Ils ont un effectif assez talentueux pour pourvoir au remplacement de ceux qui décident de s'en aller. Par contre, s'ils perdent Timmy Simons, là, c'est une autre histoire. Ils se retrouveraient orphelins de leur patron : un bon joueur, un clubman, quelqu'un qui sait se faire respecter et que l'on écoute. Ce ne serait pas évid...

C'est une superbe acquisition pour le Club Bruges. Il pourrait même dans le futur s'ériger en remplaçant de Gert Verheyen. Les champions de Belgique ont connu quelques départs mais ils ont cette faculté à les prévoir. Ainsi, ils ont été chercher Michael Klukowski pour remplacer Peter Van der Heyden et ils avaient déjà Olivier De Cock pour suppléer Hans Cornelis. Ils ont un effectif assez talentueux pour pourvoir au remplacement de ceux qui décident de s'en aller. Par contre, s'ils perdent Timmy Simons, là, c'est une autre histoire. Ils se retrouveraient orphelins de leur patron : un bon joueur, un clubman, quelqu'un qui sait se faire respecter et que l'on écoute. Ce ne serait pas évident de transférer un joueur de la même stature. La pièce de théâtre est enfin terminée. Il faut le remercier pour ce qu'il a apporté à Anderlecht. Le seul regret est de ne pas l'avoir transféré plus intelligemment et au bon moment. Mais, à l'époque, les dirigeants avaient fait comprendre qu'ils étaient les maîtres à bord. Le Standard est allé chercher des gens qui connaissent bien le club comme Claudy Dardenne ou Stéphane Demol. Il a conservé son préparateur physique qui avait déjà un acquis. Mais, on ne peut admettre le traitement infligé à Christian Piot. Il faut espérer que l'on trouvera un poste pour lui car il s'agit tout de même d'une légende à Sclessin. Avoir gardé Dominique D'Onofrio ne relève pas du burlesque. Par contre le refus d'Eric Gerets peut s'en rapprocher. Il faudra voir maintenant si Gerets aura une seconde chance car quand on a refusé une fois, les dirigeants du Standard ne reviennent plus. Maintenant, il faut espérer que Dominique ne se fera pas tuer par le public. Il doit obtenir un strapontin européen car il n'a plus droit à l'erreur. Cela a manqué d'honnêteté dans le chef de Trond Sollied. On est en droit d'aller voir ailleurs ce qu'on propose mais il aurait pu le faire plus clairement et plus rapidement. Néanmoins, le Club Bruges a très bien réagi en nommant Jan Ceulemans au poste d'entraîneur. Les Blauw en Zwart ont misé sur quelqu'un qui connaît parfaitement la maison et cela prouve que les joueurs de cette génération-là ont des qualités de coach. Avec Ceulemans, on retrouve de la bonhomie. On a affaire à quelqu'un de calme qui ne tombe pas dans les grands discours. Il pourra compter également sur un staff brugeois, issu du club. Ce qui donne à cette équipe un équilibre dans la sobriété. Il s'en est fallu de peu que Gand et Lokeren ne soient éliminés. Ils ont assuré l'essentiel : la qualification. Car ce n'est pas évident de recommencer directement par la compétition. Même si désormais les joueurs disposent d'un programme individuel pendant leurs vacances, ce qui leur permet de rester en éveil. Il a retrouvé un grand club en signant à Genk. Il s'est resitué. Mais j'ai envie de lui dire : on a tous connu un moment où l'on s'est fait virer. Il faut savoir oublier et repartir du bon pied. Cela ne sert à rien de casser du sucre à droite et à gauche. Il devait savoir que quand on va à Anderlecht, il n'y a qu'un objectif à réaliser : gagner. C'est la notion du gain qui prévaut chez les Mauves. Il ne doit pas l'oublier. Anderlecht a pensé durant des jours au gardien de La Louvière, Silvio Proto. Et quant à leurs autres acquisitions, j'attends de juger sur place. Je me pose la question de savoir pourquoi un international turc vient en Belgique. Mais je ne demande qu'à être surpris. Propos recueillis par Stéphane Vande Velde