j'ai aimé

Tant Standard-Bruges que Lokeren-Anderlecht ont donné lieu à un spectacle agréable. Pour le sommet de Sclessin, je tiens à mettre en exergue la grande prestation de Gaëtan Englebert, qui ne détonerait pas en sélection compte tenu de sa forme actuelle. En ce qui concerne l'autre rencontre, je pointerai le retour en forme d'Aruna Dindane, manifestement revenu à son meilleur niveau après une passe difficile.
...

Tant Standard-Bruges que Lokeren-Anderlecht ont donné lieu à un spectacle agréable. Pour le sommet de Sclessin, je tiens à mettre en exergue la grande prestation de Gaëtan Englebert, qui ne détonerait pas en sélection compte tenu de sa forme actuelle. En ce qui concerne l'autre rencontre, je pointerai le retour en forme d'Aruna Dindane, manifestement revenu à son meilleur niveau après une passe difficile. Le Roumain compte sans conteste parmi les meilleurs régisseurs de notre élite et je peux aisément comprendre qu'il soit dans le collimateur d'Anderlecht, en quête d'un successeur pour Pär Zetterberg. A Mouscron, le Lierrois a prouvé une fois encore qu'il n'avait pas son pareil pour isoler un attaquant dans les 16 mètres adverses. Du grand art, tout simplement ! Après sa défaite à Bruges, l'équipe du Tivoli s'est magnifiquement ressaisie à la faveur de ce match-piège qu'est toujours un derby hennuyer. Face à Mons, il n'y a pas eu photo : les Loups avaient manifestement les crocs et Anderlecht, qui les reçoit dans son antre du Parc Astrid le week-end prochain, devra se méfier de cet adversaire. Je partage l'opinion du président Jan Peeters lorsqu'il dit que les internationaux ont valeur exemplative. Si on minimise les crachats et autres agressions verbales, où va-t-on ? Après quatre matches sans défaite, les Rouches viennent de subir leur troisième revers d'affilée contre Bruges après avoir déjà courbé l'échine face au Rapid Bucarest et devant le Germinal Beerschot. Tant qu'il n'y aura pas de constance dans le sens positif, les Liégeois ne pourront jamais s'éveiller aux plus hautes ambitions. Les vilains gestes de Vladimir Voskoboinikov sur Diawara Dabis, de Geoffrey Claeys sur Marius Mitu ou d'Andreas Vlachos sur Steven Ribus sont tout simplement indéfendables. Il est incompréhensible qu'aucun des fautifs n'ait été exclu sur-le-champ. Les images devraient servir à punir plus sévèrement les coupables... et des arbitres trop laxistes. Le président montois devrait tourner sept fois sa langue en bouche avant de s'épancher dans la presse. Quand il affirme que Marc Grosjean avait toujours hâte de retourner au plus vite auprès de son épouse après un entraînement, je trouve qu'il est fort peu respectueux pour un entraîneur qui a réussi des résultats autrement plus convaincants que Sergio Brio. Et pour nettement moins d'argent. La peur de gagner de La Gantoise. Les Buffalos pouvaient se hisser à la troisième place du classement en cas de victoire au Cercle de Bruges. Mais après le but d'Abdelmalek Cherrad, qui les avait propulsés sur la voie royale, ils n'ont pas su gérer leur acquis. Subitement, les joueurs de Georges Leekens ont paru dépassé par les événements. Dommage pour eux, car ils avaient un bon coup à jouer dans la Venise du Nord. La nouvelle défaite de Mouscron au Canonnier. On pensait les Hurlus relancés après leur victoire à l'arraché à Westerlo, la semaine passée, mais il faut déchanter. L'Excel est loin de rappeler la formation sémillante du début de saison, qui avait battu Anderlecht. Propos recueillis par Bruno Govers