j'ai aimé

Dans sa composante de départ, l'équipe nationale a pu s'appuyer sur une bonne organisation défensive et tabler sur le réalisme de Mbo Mpenza et Thomas Buffel, en pointe.
...

Dans sa composante de départ, l'équipe nationale a pu s'appuyer sur une bonne organisation défensive et tabler sur le réalisme de Mbo Mpenza et Thomas Buffel, en pointe. Les Hurlus ont coupé la tête et les jambes aux Trudonnaires par leur organisation et leur détermination à aller vers l'avant. Patrick Dimbala est déjà en train de faire oublier Luigi Pieroni. Je retiendrai surtout certains chiffres : six buts marqués, aucun encaissé. C'est le reflet d'une organisation acceptée par tout un chacun. On y voit la griffe de Philippe Saint-Jean. Le fait d'avoir été en place dans ce club pendant de longues années, précédemment, lui a permis d'observer et d'évaluer. Il n'a pas débarqué sur une terre inconnue et a donc relevé le challenge en sachant où il mettait les pieds. Le meilleur transfert de l'Excelsior, c'est peut-être lui. La Gantoise restait sur un 0 sur 6, et n'avait toujours pas trouvé le chemin des filets. La première prestation de Cherrad est encourageante : l'Algérien est susceptible de compenser les pertes engendrées par la blessure de Sandy Martens et la suspension d'Ali Lukunku. Mais cela demande confirmation. Les hommes de Jan Ceulemans ont une nouvelle fois démontré leur efficacité. Sans faire beaucoup de bruit, ils se positionnent de façon intéressante. Avec, cette fois, un Tosin Dosunmu à la passe plutôt qu'à la conclusion. Deux buts, c'est bien, et cela fait d'autant plus plaisir qu'il sort des équipes de jeunes du Standard. C'est donc le travail de formation qui a payé. Il faut aussi souligner le jusqu'au-boutisme des Liégeois qui, à dix contre onze, ont trouvé les ressources nécessaires pour glaner leur premier succès de la saison. C'était déjà flagrant lors des matches amicaux précédents. Cela ne s'est pas arrangé à Oslo. S'exerce-t-on assez sur ces situations de jeu lors des entraînements d'avant match ? J'aurais aimé voir Buffel derrière un duo Wesley Sonck-Mbo Mpenza. Le sociétaire de Feyenoord aurait pu surgir de la deuxième ligne, et apporter plus de poids offensif. N'oublions pas que, contre la Lituanie, il faudra attaquer. A ce propos, n'aurait-il pas mieux valu disputer le dernier match amical dans un contexte similaire à celui du 4 septembre ? C'est-à-dire, à domicile face à un adversaire robuste qui essayera de se défendre. Au lieu de cela, ce sont les Diables qui ont subi la domination norvégienne. Dans les trois matches, cette lacune fut criarde. Je vais jusqu'à penser que la victoire au Standard était un accident. Qui était le créateur, les années précédentes ? Grégory Dufer ! Par qui a-t-il été remplacé ? Par Toni Brogno, dont on connaît les qualités de buteur mais qui ne peut pas être en même temps à la construction et à la finition. A la limite, les Zèbres peuvent s'estimer heureux d'avoir pu compter, une nouvelle fois, sur Bertrand Laquait. Sans lui, leur défaite aurait pu prendre des proportions catastrophiques. D'accord, le règlement est le règlement, mais les arbitres devraient faire preuve de plus de psychologie. Lors d'un tacle appuyé, le fautif a d'abord droit à un avertissement verbal : - Attention, laprochainefois... Pour cette question de maillot, il n'y a jamais de prochaine fois : la sanction est immédiate. C'est dommage. Mais les joueurs doivent le savoir. Propos recueillis par Daniel Devos