Lors de la rétro sur la 500e soirée de Champions League, qu'avez-vous pensé en vous revoyant à la présentation de l'émission ? Du soulagement d'avoir arrêté ? De la frustration de ne pas avoir continué ?

J'ai été satisfait de ces deux années mais ça ne me correspondait pas. J'ai été très stressé, avant de m'habituer. Je n'étais pas excellent mais pas archi mauvais. Présenter ne s'improvise pas et je n'ai pas vraiment été préparé. Retrouver un rôle de consultant m'a aidé à être plus à l'aise.
...

J'ai été satisfait de ces deux années mais ça ne me correspondait pas. J'ai été très stressé, avant de m'habituer. Je n'étais pas excellent mais pas archi mauvais. Présenter ne s'improvise pas et je n'ai pas vraiment été préparé. Retrouver un rôle de consultant m'a aidé à être plus à l'aise. Retrouver l'équipe nationale est motivant, surtout après la frustration de l'avoir perdue au meilleur moment. La Ligue des Nations propose un concept intéressant. Les amicaux contre outsiplou (sic) n'apportent plus beaucoup d'enseignements et les joueurs préfèrent des rencontres de prestige. Mais je n'extrapole pas. Je vis au jour le jour et on verra. Dès le début, la chaîne a souhaité l'exclusivité. Non. Mon activité à RTL me convient très bien. J'aime avoir du temps libre, notamment le week-end. J'ai 55 ans et je vis de cette manière depuis une vingtaine d'années. Je me verrai mal changer mes habitudes. C'est vrai qu'on a toujours peur de se prendre une raclée, d'être la honte de l'Europe. Le parcours de Gand et la volonté de Vanhaezebrouck de proposer un foot offensif m'ont mis du baume au coeur. Mais Bruges a vite éteint cette flamme. À quoi sert-il d'être champion si c'est pour partir en outsider, la peur au ventre et modifier sa philosophie de jeu ? Bruges a été mauvais, voire très mauvais. Je me suis demandé si les joueurs n'avaient pas les pieds carrés ! C'est souvent une question de mentalité. Je charrie souvent Mbaye Leye : je lui dis qu'il sera peut-être prochainement en Champions League et lui me répond qu'ils n'ont pas le niveau. Si tu pars avec cette idée en tête, oui tu seras ridicule. Or, un joueur pro doit être capable d'élever son niveau.PAR SIMON BARZYCZAK" J'ai parfois cru que les Brugeois avaient les pieds carrés " - GEORGES GRÜN