Cette saison, Genoa devra évoluer en Série C. Il entame la compétition avec un malus de trois points, comme la Fédération l'a décidé la semaine dernière. Alors que, dans la ville, des bagarres éclataient, le club est allé en appel au civil. La plainte a été déclarée recevable mais on ne sait pas encore exactement qui entamera bientôt le championnat de Série A.
...

Cette saison, Genoa devra évoluer en Série C. Il entame la compétition avec un malus de trois points, comme la Fédération l'a décidé la semaine dernière. Alors que, dans la ville, des bagarres éclataient, le club est allé en appel au civil. La plainte a été déclarée recevable mais on ne sait pas encore exactement qui entamera bientôt le championnat de Série A. Si Genoa n'obtient pas gain de cause, Trévise et Ascoli évolueront parmi l'élite, ce qui constitue une surprise pour les deux formations. Ascoli rêve depuis treize ans d'un retour mais reste très prudente sur le marché des transferts, aussi longtemps qu'elle n'a pas de certitude. Fondée en 1898, elle est un des plus anciens clubs d'Italie. Après sa dernière rétrogradation de la Série A, en 1994, elle a même dégringolé en D3. L'ancien club de Patrick Vervoort n'est remonté en Série B qu'en 2002. Une promotion permettrait à l'entraîneur Marco Giampaolo, âgé de 38 ans, d'effectuer ses débuts parmi l'élite. Il y a un mois encore, Trévise, qui n'a encore jamais joué en Série A, risquait d'être exclu à cause de ses problèmes financiers. Le club n'a obtenu une certaine marge budgétaire et la licence qui allait de pair qu'en vendant deux de ses meilleurs joueurs. Si Trévise est promu, il ne pourra pas pour autant se permettre de gros investissements. Il préfère miser sur de jeunes talents et a déjà enrôlé quelques jeunes internationaux. Trévise a aussi un problème en matière d'installations. Son stade ne comporte que 9.500 places alors que la Série A impose un minimum de 20.000. Trévise peut éventuellement porter sa capacité à 12.500 spectateurs et demander une dérogation exceptionnelle d'un an. En attendant, le club disputerait ses premières rencontres à domicile dans le stade de Padoue, doté de 33.000 places. A noter que Trévise est entraîné par Delio Rossi, limogé par le Torino au printemps. Officiellement, le Torino n'existe plus : faute d'avoir payé sa dette de 38 millions, il n'a pas obtenu d'inscription. Champion d'Italie à sept reprises, dont la dernière en 1976, le Torino ratera de justesse son centenaire (3 décembre 2006). En attendant la fondation d'un club qui pourra évoluer en Série B, les 200 jeunes et tous les professionnels sont libres. Gaby Mudingayi (23 ans), transféré de Gand il y a un an et demi, n'a pas musardé en chemin : il a signé à la Lazio. Il y aura donc un Belge en Série A cette saison. SéRIE A. Malgré tous les problèmes juridiques, la Fédération veut que les deux premières divisions reprennent le 28 août comme prévu. Il est impossible de décaler la reprise à cause de l'équipe nationale et du prochain Mondial. En revanche, l'élaboration du calendrier, prévue la semaine passée, est reportée au 16 août. LA JUVENTUS affronte l'Inter à Turin le 20 août en Supercoupe. Le défenseur Alessandro Birindelli n'y participera pas : victime d'une déchirure de la capsule du genou, il est sur la touche pour quatre à cinq mois. PARMA CALCIO est repris par l'entreprise espagnole Inversiones Renfisa SL. Celle-ci appartient à LorenzoSanz, président du Real Madrid de 1995 à 2000. Parme a été à vendre après la faillite de Parmalat. Sanz s'est engagé à acquérir toutes les parts du club d'ici le 20 septembre et à refaire de Parme un club qui compte en Europe. On s'attend à ce que l'arrivée de Sanz coïncide avec une injection de footballeurs ibériques au club. éQUIPE NATIONALE. Ce mercredi soir, elle affronte l'Irlande à Dublin. C'est une joute amicale destinée à préparer les prochains matches de qualification pour le Mondial, qui ont lieu les 3 et 7 septembre. Le sélectionneur Marcello Lippi a annoncé qu'il avait achevé ses expériences et qu'il allait désormais aligner son meilleur onze. Alessandro Del Piero a été sélectionné contre l'Irlande. Il n'avait plus été appelé en équipe nationale depuis septembre 2004. Des douze matches dirigés par Lippi, il n'en a joué qu'un seul, contre la Moldavie. (G. Foutré)