Année de fondation : 1988
...

Année de fondation : 1988 Président : Herbert Houben Stade : Cristal Arena (24.604 places) Site : www.krcgenk.be Transfert le plus cher : Joao Carlos (3 million d'euros de Lokeren en 2008) Palmarès : 3 titres, 3 Coupes Saison passée en CL : - Qualification : Partizan Belgrade (2-1, 1-1), Maccabi Haïfa (2-1, 1-2, 4-1 tab) Il fait ce qu'il veut sur le flanc gauche. Il distille des longues passes précises et arme des tirs puissants. A 20 ans, il est déjà l'âme et le moteur du RC Genk, qui a d'ailleurs résisté aux offres de grands clubs étrangers. De Bruyne, qui a effectué ses débuts en équipe-fanion à 17 ans, est incontournable dans le Limbourg même s'il n'a encore joué qu'un match en équipe nationale. C'est déjà un professionnel accompli. Il a rapidement surmonté une mononucléose l'an dernier et la pression de la fin de championnat ne l'a pas perturbé. Mario Been ne va pas modifier la tactique élaborée par FrankieVercauteren - le 4-4-2. Vossen et Barda évoluent en pointe et Ogunjimi constitue une alternative mais dans quel état d'éprit est-il après son transfert avorté à Majorque pour quelques minutes de retard ? De Bruyne occupe l'aile gauche, Buffel ou Barda la droite - l'Israélien peut monter d'un cran pour accroître la pression. Tözser et Hubert s'occupent de l'aspect défensif. Genk opère une transition rapide dès qu'il récupère le ballon. Les coups francs de Tözser sont redoutables et l'équipe est bien rodée. Cependant, elle a perdu Courtois, son brillant jeune gardien, remplacé par Köteles, qui manque de régularité. Seuls quatre Genkois ont déjà évolué en Ligue des Champions : Tözser, Pudil, Vanden Borre et Buffel. Comment l'équipe se fera-t-elle au rythme de l'épreuve, d'autant que le noyau n'est pas très étoffé ? Il a déjà perdu Joneleit : le solide défenseur central est victime d'une déchirure des ligaments croisés. Genk s'est retrouvé sans coach après sa qualification en Israël car Vercauteren a rallié Al-Jazzera. Pierre Denier a joué les pompiers pour la septième fois depuis 1993. Une semaine plus tard, Genk embauchait Been, qui avait quitté Feyenoord deux mois auparavant, suite à un vote négatif de la majorité des joueurs. L'ancien médian offensif a passé le plus clair de sa carrière à Rotterdam, où il a travaillé un an avec Johan Cruijff. Il a effectué du bon travail au NEC et après un départ convaincant à Feyenoord, il a vécu une saison 2010-2011 pénible, marquée par une débâcle historique 10-0 au PSV mais aussi par les économies forcées d'un club lourdement endetté, contraint de se séparer de ses vedettes pour assainir son budget. Il tente d'oublier l'amertume de son départ de Rotterdam en se plongeant dans le travail offert par le champion de Belgique.