Genk a-t-il le titre en poche?

Georges Heylens: Normalement oui avec trois points d'avance à deux matches de la fin. Cette équipe pratique un beau jeu et a appris à gérer la pression. Elle a su réagir le but de Mouscron. Bruges est épuisé sur le plan mental. Si Mendoza rate pas mal d'occasions, Wesley Sonck, lui, cartonne: c'est une différence gagnante. Loin de là, Anderlecht a signé un match à l'image de sa saison: chaotique. Genk a profité des cadeaux mauves, Bruges pas mais est quand même certain de participer aux éliminatoires de la Ligue des Champions.
...

Georges Heylens: Normalement oui avec trois points d'avance à deux matches de la fin. Cette équipe pratique un beau jeu et a appris à gérer la pression. Elle a su réagir le but de Mouscron. Bruges est épuisé sur le plan mental. Si Mendoza rate pas mal d'occasions, Wesley Sonck, lui, cartonne: c'est une différence gagnante. Loin de là, Anderlecht a signé un match à l'image de sa saison: chaotique. Genk a profité des cadeaux mauves, Bruges pas mais est quand même certain de participer aux éliminatoires de la Ligue des Champions. Je n'ai pas compris le torrent de critiques qui a déferlé dans la presse. A croire qu'on voudrait que les Diables Rouges jouent comme si chaque match de préparation était une finale de Coupe du Monde. Même la France n'est pas aussi exigeante à l'égard de ses Bleus. Chez nous, on panique tout le temps, on voit la vie en noir. Quand on veut former un orchestre, il convient de trouver les bonnes harmonies, de marier les violons et la grosse caisse. Même une fanfare de village a besoin de répétitions. Et pour avoir un bon film, on triture des dizaines d'heures de tournage. Le foot veut la perfection tout de suite: impossible.La Belgique est en chantier comme toutes les formations qui prendront part à la Coupe du Monde, sauf la Russie qui a réalisé un bon match nul contre la France à Paris. Le vrai test, ce sera France-Belgique car le groupe sera alors totalement en Asie avec ses idées et ses ambitions. Robert Waseige sait ce qu'il fait. A mon avis, en ce qui concerne le secteur offensif, où Strupar n'a pas été convaincant, le Liégeois optera pour deux flèches, lancées de la ligne médiane. A moins d'avancer Marc Wilmots ou Gert Verheyen, on n'a pas de pivot. Par contre, Emile, Wesley et Mbo pensent et agissent très vite. Cette recherche de profondeur mérite d'être accentuée. Tout était trop latéral face à la Slovaquie. La Belgique a le triste privilège d'avoir de mauvais supporters. Comme dirait Raymond Goethals, la France pourrait jouer contre les taxis verts, ce serait plein comme dans un bocal de harengs. Ce n'est pas le fruit du hasard. Il y a la dynamique des succès de l'équipe nationale. Mais, même si la Ligue Pro vit des moments délicats en France, on sent que le foot français est en phase avec la société. Le marketing fait la différence. La finale de la Coupe de Belgique, ce sera le rendez-vous de deux clubs: Bruges et Mouscron. Chez nos voisins, c'est la rencontre de la famille du football.La nuance est importante et le résultat, magnifique, est le fruit d'une communication bien pensée. En Belgique, les membres de la Ligue Pro ne communiquent même pas entre eux: ils se disputent et n'ont plus de Coupe de la Ligue. Je n'y vois que des aigris qui sont incapables d'avoir ou de soutenir un beau projet. La fédération dit depuis longtemps qu'elle va rafraîchir ou relancer la formule de la Coupe de Belgique. Je ne vois rien à l'horizon...Je connais le président malinois. A mon avis, il va faire un dernier geste. Après, ce sera fini. A Seraing, Gérald Blaton s'était également fixé une limite à ne pas franchir. Il y a le problème des Péruviens. Le transfert de Del Solar n'a pas été payé au club turc d'où il venait. Même si ce montant est versé à qui de droit, le mal est fait. Del Solar est reparti depuis longtemps. Le président découvre pas mal de cadavres.La licence remet l'église au milieu du village. Mais cela fait un peu désordre en fin de saison. Qui aura le droit de prendre part au tour final en D2? Je me le demande. Le tour des comptabilités devrait avoir lieu en début de saison. Ce serait une façon de précéder les soucis. Ici, on les constate et même si c'est déjà un gros progrès, prévenir, c'est guérir. (P. Bilic)