Sander Berge a disputé son premier match pour Genk en janvier 2017, à Eupen. Il avait à peine 19 ans et venait d'être transféré pour deux millions de Valerengen. Quand il était entré au jeu, en seconde mi-temps, en remplacement de Bryan Heynen, il avait réorganisé le jeu des Limbourgeois. On savait déjà que Berge deviendrait un grand joueur. Lors de l'été 2018, le Norvégien rêvait déjà de la Fiorentina et de Séville mais son père, un avocat, l'avait rappelé à l'ordre : " Sander, tu as un contrat et tu dois le respecter. "

À chaque mercato, la question s'est reposée. En début de saison, Berge, qui était devenu supérieur au niveau belge, a repoussé l'offre de Sheffield United, promu, pour participer à la CL. Il a souvent été le meilleur Genkois et malgré son jeune âge, ses analyses sont toujours réalistes. Ainsi, à l'issue de la campagne européenne, il déclarait : " À l'exception de quelques bons moments, nous avons montré que nous n'avions pas le niveau de cette épreuve. "

Jeudi, il a finalement signé à Sheffield United, surprenant sixième en Premier League. Avec 21,5 millions, il est le transfert sortant le plus cher de Genk, qui peut encore percevoir 20% de sa revente éventuelle. En trois ans, sa valeur a été multipliée par dix. Un signal fort pour les jeunes étrangers qui se demandent quel tremplin choisir. Genk est fier qu' Ally Samatta (Aston Villa) et Berge aient été titularisés dès samedi. Le Racing n'a pas acheté de remplaçant in extremis afin d'offrir une chance aux joueurs du cru susceptibles d'occuper le poste vacant.

Samedi, Hannes Wolf a posté Carlos Cuesta, un défenseur central, en 6, aux côtés de Dries Wouters, issu de l'école des jeunes, qui va recevoir plus de temps de jeu, comme Patrik Hrosovsky, qui a profité de la blessure de Mats Möller Daehli et a marqué l'unique but de la partie. Le Slovaque est meilleur en 6 ou en 8. Il y était plus dominant au Viktoria Plzen qu'à Genk. Contre Charleroi, l'entrejeu a été bon. Genk n'a donc pas regretté Sander Berge un instant.

Sander Berge a disputé son premier match pour Genk en janvier 2017, à Eupen. Il avait à peine 19 ans et venait d'être transféré pour deux millions de Valerengen. Quand il était entré au jeu, en seconde mi-temps, en remplacement de Bryan Heynen, il avait réorganisé le jeu des Limbourgeois. On savait déjà que Berge deviendrait un grand joueur. Lors de l'été 2018, le Norvégien rêvait déjà de la Fiorentina et de Séville mais son père, un avocat, l'avait rappelé à l'ordre : " Sander, tu as un contrat et tu dois le respecter. " À chaque mercato, la question s'est reposée. En début de saison, Berge, qui était devenu supérieur au niveau belge, a repoussé l'offre de Sheffield United, promu, pour participer à la CL. Il a souvent été le meilleur Genkois et malgré son jeune âge, ses analyses sont toujours réalistes. Ainsi, à l'issue de la campagne européenne, il déclarait : " À l'exception de quelques bons moments, nous avons montré que nous n'avions pas le niveau de cette épreuve. " Jeudi, il a finalement signé à Sheffield United, surprenant sixième en Premier League. Avec 21,5 millions, il est le transfert sortant le plus cher de Genk, qui peut encore percevoir 20% de sa revente éventuelle. En trois ans, sa valeur a été multipliée par dix. Un signal fort pour les jeunes étrangers qui se demandent quel tremplin choisir. Genk est fier qu' Ally Samatta (Aston Villa) et Berge aient été titularisés dès samedi. Le Racing n'a pas acheté de remplaçant in extremis afin d'offrir une chance aux joueurs du cru susceptibles d'occuper le poste vacant. Samedi, Hannes Wolf a posté Carlos Cuesta, un défenseur central, en 6, aux côtés de Dries Wouters, issu de l'école des jeunes, qui va recevoir plus de temps de jeu, comme Patrik Hrosovsky, qui a profité de la blessure de Mats Möller Daehli et a marqué l'unique but de la partie. Le Slovaque est meilleur en 6 ou en 8. Il y était plus dominant au Viktoria Plzen qu'à Genk. Contre Charleroi, l'entrejeu a été bon. Genk n'a donc pas regretté Sander Berge un instant.