Les supporters de Genk ont chaleureusement applaudi Wesley Sonck, comme d'autres champions avant lui, Branko Strupar et Souleymane Oulare : des avants qui concrétisaient une occasion sur deux. L'actuel Racing n'a pas la même efficacité. Malgré la qualité de son jeu, son meilleur buteur n'a inscrit que cinq buts. Il vaut donc mieux avoir une solide défense.

Genk veut être européen mais pour ne pas accroître la pression, Philippe Clement vit match par match. Il possède toutefois des atouts qui peuvent rendre jaloux Hein Vanhaezebrouck, par exemple. " Pour le moment, le plus difficile est de choisir onze joueurs ", a déclaré Clement après sa victoire contre les Mauves. " En semaine, je dénombre beaucoup plus de joueurs prêts. " Siebe Schrijvers, la révélation du premier tour, ne décolle pas du banc et le joueur le plus cher de tous les temps, Marcus Ingvartsen, n'est même plus dans le noyau.

En revanche, Dieumerci Ndongala, l'achat hivernal contesté de l'ex-CEO Patrick Janssens, est titulaire. Samedi, il a torturé le Sporting pendant une heure sur le flanc droit. De l'autre côté, Leandro Trossard fait encore mieux. Le seul produit du club a arpenté son flanc pendant 90 minutes, avec inspiration, alors qu'il a été longtemps blessé.

Genk, privé d'ailes pendant le championnat régulier suite à la méforme ou au manque de confiance de ses extérieurs, les déploie donc pendant ces play-offs. Il les exploite encore trop peu, pourtant, d'après Clement, qui a dit avoir dû corriger le duo central Pozuelo-Malinovskyi au repos parce qu'il s'empêtrait dans un axe surchargé, avec des combinaisons courtes, malgré les consignes reçues.

Le seul manquement reste la conclusion. Les quatre attaquants ont inscrit 14 buts jusqu'à présent, soit 2,5 par personne. Le public limbourgeois s'en satisfait pourtant. Samedi soir, il a longtemps scandé " Merci Racing " alors qu'en décembre, il huait les joueurs.

Les supporters de Genk ont chaleureusement applaudi Wesley Sonck, comme d'autres champions avant lui, Branko Strupar et Souleymane Oulare : des avants qui concrétisaient une occasion sur deux. L'actuel Racing n'a pas la même efficacité. Malgré la qualité de son jeu, son meilleur buteur n'a inscrit que cinq buts. Il vaut donc mieux avoir une solide défense. Genk veut être européen mais pour ne pas accroître la pression, Philippe Clement vit match par match. Il possède toutefois des atouts qui peuvent rendre jaloux Hein Vanhaezebrouck, par exemple. " Pour le moment, le plus difficile est de choisir onze joueurs ", a déclaré Clement après sa victoire contre les Mauves. " En semaine, je dénombre beaucoup plus de joueurs prêts. " Siebe Schrijvers, la révélation du premier tour, ne décolle pas du banc et le joueur le plus cher de tous les temps, Marcus Ingvartsen, n'est même plus dans le noyau. En revanche, Dieumerci Ndongala, l'achat hivernal contesté de l'ex-CEO Patrick Janssens, est titulaire. Samedi, il a torturé le Sporting pendant une heure sur le flanc droit. De l'autre côté, Leandro Trossard fait encore mieux. Le seul produit du club a arpenté son flanc pendant 90 minutes, avec inspiration, alors qu'il a été longtemps blessé. Genk, privé d'ailes pendant le championnat régulier suite à la méforme ou au manque de confiance de ses extérieurs, les déploie donc pendant ces play-offs. Il les exploite encore trop peu, pourtant, d'après Clement, qui a dit avoir dû corriger le duo central Pozuelo-Malinovskyi au repos parce qu'il s'empêtrait dans un axe surchargé, avec des combinaisons courtes, malgré les consignes reçues. Le seul manquement reste la conclusion. Les quatre attaquants ont inscrit 14 buts jusqu'à présent, soit 2,5 par personne. Le public limbourgeois s'en satisfait pourtant. Samedi soir, il a longtemps scandé " Merci Racing " alors qu'en décembre, il huait les joueurs.