Enfin un DVD sur la course cycliste la plus folle au monde. Reine des Classiques, elle n'en demeure pas moins l'une des courses les plus difficiles au monde. Etroitesse des chemins, sections pavées glissantes, bombées, crevassées autour desquelles s'agglutinent chaque année des milliers de passionnés. L'enfer du Nord porte bien son nom : on ne compte plus les chutes individuelles ou collectives, les abandons, la casse mécanique et physique qui guet...

Enfin un DVD sur la course cycliste la plus folle au monde. Reine des Classiques, elle n'en demeure pas moins l'une des courses les plus difficiles au monde. Etroitesse des chemins, sections pavées glissantes, bombées, crevassées autour desquelles s'agglutinent chaque année des milliers de passionnés. L'enfer du Nord porte bien son nom : on ne compte plus les chutes individuelles ou collectives, les abandons, la casse mécanique et physique qui guette chaque coureur à tout endroit, et qui font de Paris-Roubaix, pour chaque participant, une course aussi magique et mémorable, dans un style certes différent, que la montée de l'Alpe d'Huez ou celle du Tourmalet ! 80 minutes d'exploits et d'histoire commentés par un spécialiste en la matière, Marc Madiot, deux fois vainqueur des pavés du Nord. Un DVD pour vibrer au rythme des secousses des pavés du Nord ! (Paris-Roubaix, la reine des classiques chez Nacarat Productions.)Le samedi 24 février, Canal+ France diffusera en milieu d'après-midi un documentaire retraçant le parcours des Bleus lors du mondial de handball. Philippe Velghe a vécu toute la compétition dans l'intimité des joueurs. Le résultat devrait être dans la même veine que le célébrissime Les yeux dans les Bleus avec les footballeurs de l'équipe de France de foot. Il ne serait pas étonnant de bénéficier d'une diffusion sur Be TV très bientôt... Le déplacement de Studio 1 vers le prime-time de la Deux s'avère finalement être une bonne affaire pour la bande à Michel Lecomte. Le rendez-vous en deuxième partie de soirée rassemblait, en moyenne, 56.000 personnes. Si le premier opus à 20 h 30 avait soulevé quelques questions avec 75.783 téléspectateurs seulement, le public s'est vite installé dans ce nouvel horaire. La preuve, c'est que la moyenne s'est stabilisée aux alentours de 125.000 téléspectateurs pour les deux émissions suivantes. Si l'on ajoute 30 à 40.000 personnes qui suivent les rediffusions, on comprend que le sourire soit de mise à la Cité Reyers. Une idée de cadeau pour votre Valentine : le making of du calendrier 2007 Les Dieux du stade édité par Amaray. Vous découvrirez les coulisses des prises de vues des rugbymen du Stade Français Paris et de leurs invités photographiés... nus par MarianoVivancob sous la direction artistique de Susanna Cucco & Macs Iotti. Allez, les gars, soyez pas jaloux...