La défaite d' Usain Bolt des oeuvres de Justin Gatlin a constitué la surprise majeure du Mondial d'athlétisme 2017. Le Jamaïcain, détenteur du record mondial sur 100 mètres (9.58), espérait effectuer ses adieux en beauté, avec un nouveau titre, mais il a dû se satisfaire de la médaille de bronze, vaincu par les Américains Christian Coleman et Gatlin, qui était alors le sprinteur le plus détesté du monde. L'Américain qui avait alors 35 ans, suspendu pour dopage à deux reprises, avait bravé le public hostile de l'Olympic Stadium de Londres et foncé en 9.92 vers son deuxième titre mondial sur l'hectomètre.

Gatlin espérait faire mieux cette année que sa deuxième place aux Jeux Olympiques de Rio - derrière Bolt, mais le report des JO en 2021 ne le fait pas reculer. " Pourquoi ne pourrais-je pas gagner l'épreuve de Tokyo ? J'aurai 39 ans, d'accord. Et alors ? ", a rigolé Gatlin, champion olympique à Athènes en... 2004, sur la chaîne TMZ Sports.

" Tout le monde dit que le temps joue en ma défaveur, mais j'ai le sentiment contraire. J'ai l'occasion de me reposer davantage, de me reconcentrer. J'ai toujours envie d'un second titre olympique. Il n'y aura pas beaucoup de courses cette saison, donc une année de plus ne fera pas grande différence. "

Ses deux suspensions lui ont permis de ménager son corps. Il a été écarté des compétitions de 2006 à 2010, suite à un contrôle positif à la testostérone, et en 2001, il avait consommé des amphétamines, ce qui lui avait valu une sanction d'un an.

La défaite d' Usain Bolt des oeuvres de Justin Gatlin a constitué la surprise majeure du Mondial d'athlétisme 2017. Le Jamaïcain, détenteur du record mondial sur 100 mètres (9.58), espérait effectuer ses adieux en beauté, avec un nouveau titre, mais il a dû se satisfaire de la médaille de bronze, vaincu par les Américains Christian Coleman et Gatlin, qui était alors le sprinteur le plus détesté du monde. L'Américain qui avait alors 35 ans, suspendu pour dopage à deux reprises, avait bravé le public hostile de l'Olympic Stadium de Londres et foncé en 9.92 vers son deuxième titre mondial sur l'hectomètre. Gatlin espérait faire mieux cette année que sa deuxième place aux Jeux Olympiques de Rio - derrière Bolt, mais le report des JO en 2021 ne le fait pas reculer. " Pourquoi ne pourrais-je pas gagner l'épreuve de Tokyo ? J'aurai 39 ans, d'accord. Et alors ? ", a rigolé Gatlin, champion olympique à Athènes en... 2004, sur la chaîne TMZ Sports. " Tout le monde dit que le temps joue en ma défaveur, mais j'ai le sentiment contraire. J'ai l'occasion de me reposer davantage, de me reconcentrer. J'ai toujours envie d'un second titre olympique. Il n'y aura pas beaucoup de courses cette saison, donc une année de plus ne fera pas grande différence. " Ses deux suspensions lui ont permis de ménager son corps. Il a été écarté des compétitions de 2006 à 2010, suite à un contrôle positif à la testostérone, et en 2001, il avait consommé des amphétamines, ce qui lui avait valu une sanction d'un an.