Il s'agit de la troisième - et sans doute dernière - saison pour Harm Van Veldhoven à la barre du Cercle. La première se déroula sans soucis pour le Néerlandais naturalisé belge, la deuxième fut plus douloureuse. Ses ambitions se situent plus haut qu'un team modeste du ventre mou de notre championnat.
...

Il s'agit de la troisième - et sans doute dernière - saison pour Harm Van Veldhoven à la barre du Cercle. La première se déroula sans soucis pour le Néerlandais naturalisé belge, la deuxième fut plus douloureuse. Ses ambitions se situent plus haut qu'un team modeste du ventre mou de notre championnat. Aucun autre gardien n'a encaissé davantage de buts que Francky Vandendriessche la saison passée. En championnat, il dut se retourner à 56 reprises. Bien qu'il ne soit évidemment pas le seul responsable de cette avalanche de buts, l'option de l'expérience dans les buts ne fut pas concluante. Le coaching qu'il aurait pu donner à ses partenaires s'est également fait attendre. " Il me manque la force pour prendre l'initiative ", dit-il lors d'une interview dans ce magazine. Le manque de leadership fut un problème récurrent au Cercle, qui devint encore plus criant suite aux blessures des hommes forts Denis Viane et Djordje Svetlicic. Ce dernier parti à Gand, Van Veldhoven compte surtout sur Viane pour diriger la man£uvre. En cas de blessure, on risque d'assister à un remake de la saison dernière. Le remplaçant de Svetlicic est macédonien et se nomme Igor Gjuzelov, un défenseur central fort de la tête et qui s'infiltre facilement. Il jouait au Metallurh Donetsk. Les autres postes défensifs seront sans doute occupés, comme la saison dernière, par Jimmy De Wulf et Tom Van Mol. Anthony Portier, venu d'Ostende (D2) durant la trêve hivernale pour boucher les trous à cause des diverses blessures des défenseurs, ne sera probablement pas titulaire. Il a eu quelques problèmes d'adaptation au plus haut niveau mais Van Veldhoven le garde en réserve au cas où Gjuzelov n'atteindrait pas assez vite les performances requises. Wouter Artz est un deuxième nouveau venu chez les Flandriens. Agé de 21 ans, il évoluait à l'Excelsior Rotterdam la saison passée et peut être aligné à gauche, tant comme back que comme médian. Le Cercle devra se passer des services de Harold Meyssen. Bien qu'il n'ait plus atteint son niveau de naguère la saison passée et que des dissensions internes l'aient poussé sur le banc, cela reste une perte pour le Cercle. Vit Valenta a connu d'énormes problèmes d'adaptation lors de sa première saison après avoir joué un an en amateurs aux Pays-Bas. Il n'a quasi connu que le banc et l'évocation d'un prêt du Tchèque ne surprendra personne. Mais durant la préparation, le talent de Valenta est réapparu et l'entraîneur a préféré le conserver. Brian Pinas a prouvé sa valeur ajoutée pour le club dès sa première saison, surtout sur le flanc gauche. La même chose peut être dite au sujet de Christophe Grondin, qui a atteint un bon niveau quand il recevait sa chance. Les positions centrales au milieu du jeu peuvent être occupées par Milenko Milosevic et Slobodan Slovic, très fort balle au pied. Quant à Dieter Dekelver, Van Veldhoven semble lui réserver une place sur le flanc droit. Frederik Boi, qui se dépense beaucoup à la course et est donc moins saignant sur les actions, est une autre option à ce poste. Du côté de la Venise du Nord, on attend toujours de Darko Pivaljevic qu'il alimente le marquoir. Le renfort dans ce compartiment de jeu provient de Torhout (D3) : Tom De Sutter. Il faut espérer pour le Cercle qu'il soit plus efficace que Ibad Muhamadu, venu l'hiver dernier et jeté très vite dans la bataille, avec un succès mitigé. De Sutter n'a lui aussi que 21 ans mais c'est un footballeur costaud qui peut servir de relais pour ses partenaires. Avec 1m92 sous la toise, c'est le plus grand gabarit du club. Enfin, Van Veldhoven pourra également épicer son football avec un jeune joueur plein de talent, qui pèche malheureusement trop souvent par nonchalance, Stijn De Smet. La gestion du Cercle, qui laisse systématiquement partir les joueurs pour lesquels une offre acceptable parvient, a des conséquences néfastes au niveau sportif. Trouver des remplaçants valables pour les meneurs qui quittent le club ne s'avère pas une sinécure. Les possibilités financières sont limitées et la direction évite les trop gros risques. Le Cercle passera une saison sans gros problèmes si Gjuzelov réussit à combler le trou causé en défense par le départ de Svetlicic. Van Veldhoven doit également prier pour que les blessures ne s'abattent pas sur ses effectifs car il y a peu de permutations possibles au sein de son noyau pour les pions importants. KRISTOF DE RYCK