Filippo Gaone: Je tenais à conserver Daniel Leclercq. Nous sommes un petit club qui ne demande qu'à grandir avec lui. Nous avons tout à gagner en l'écoutant. Des joueurs ont profité de la faille existant. Eux, je les attends maintenant. Facile de parler! Montrer du caractère, c'est autre chose! Qu'ils sachent que leur entraîneur est un homme fort. La direction soutient Daniel Leclercq à 200%.
...

Filippo Gaone: Je tenais à conserver Daniel Leclercq. Nous sommes un petit club qui ne demande qu'à grandir avec lui. Nous avons tout à gagner en l'écoutant. Des joueurs ont profité de la faille existant. Eux, je les attends maintenant. Facile de parler! Montrer du caractère, c'est autre chose! Qu'ils sachent que leur entraîneur est un homme fort. La direction soutient Daniel Leclercq à 200%. Maintenant, vous devez mettre en place votre nouvel organigramme. Quel visage présentera-t-il?Si nous avons perdu du temps, un an, j'en suis responsable. J'attendais de mon bras droit qu'il rassemble. Qu'il mette des structures en place. Notamment au niveau du scouting. Avec le recul, je comprends les raisons de ce manquement. Jean-Claude Verbist a voulu décider à la place des autres. Il dit que ses ennuis viennent de l'interview accordée à votre hebdomadaire. Faux! Je me base sur le travail effectué depuis que nous sommes en première division.N'êtes-vous pas injuste? Jean-Claude Verbist n'a pas fait du mauvais boulot tout de même.Désolé. En D2, rien à dire. Depuis, où en sont les évolutions? Nous n'avons acquis aucun jeune. Pas normal.L'avez-vous autorisé à réellement sonder le marché afin d'y dénicher les gars en pleine force de l'âge?Quoi! Ça coûte cher, un jeune? Des opérations doivent-elles toujours porter sur plusieurs millions? Permettant de prendre quelque chose au passage? Je ne sais pas! Notre équipe comporte plusieurs garçons qui dans un an vont pendre leurs godasses. C'est ça, préparer l'avenir? Construire?Certains noms figuraient sur sa liste de recrutement: Casto, Lendvai, Sonck, Huysegems. Avouez qu'avec ces quatre renforts, La Louvière présenterait un autre visage.Soyons réaliste. Surtout à propos de Wesley Sonck. Vouloir Sonck... autant penser décrocher la lune. Ceux que vous venez de me citer possèdent encore un contrat. Combien aurions-nous dû lâcher? Demandez au Standard s'il s'avère simple de transférer Casto. Notre vérité consiste à nous montrer plus pointu. Comment? En investissant les séries inférieures. Il y existe du talent ne demandant qu'à éclore dans un contexte professionnel. Le dénicher oblige à chausser ses bottes en caoutchouc, de patauger dans la boue, loin des loges et de suivre de nombreuses joutes. Quand je vois de quelle manière la recherche s'effectue à Mouscron, j'en bave. L'Excel dispose d'un réseau extraordinaire. A cela, on me dira que Detremmerie se sert de l'administration communale ou des intercommunales afin de procurer des emplois. Peut-être. Il n'y a pas que cela, cependant. Question d'organisation. De motivation.Roland Louf sera-t-il le nouveau manager de La Louvière?Cela dépendra de lui. Une hiérarchie en forme de pyramide, je n'en veux plus. Je préconise la technique du rateau. Un responsable par secteur. Et plus d'interférences. Louf devait venir cette saison. Travailler en compagnie de Jean-Claude. Ce dernier n'a jamais accepté la présence d'un collaborateur. Voilà pourquoi nous devons reconstruire. Totalement.