Le nul du Standard à Malines est étonnant après une série de victoires?

Georges Heylens: Après une série de victoires prometteuses, sans plus... Malgré cela, j'avais l'impression que les Liégeois étaient définitivement partis. Quand on voit la physionomie du match à Malines, on se dit que ce sont deux points perdus. Quand on mène là-bas, on doit fermer la boutique, point à la ligne. Au lieu de cela, ils ont fait n'importe quoi et paniqué. Je me suis fait plusieurs fois une réflexion depuis quelques semaines: c'est fou, le nombre de joueurs de D1 qui perdent régulièrement leurs moyens. Il faut en conclure que notre football manque de qualité. Et ce n'est pas la victoire d'Anderlecht à Bordeaux qui me fera croire que la Belgique est redevenue un grand pays du football européen. C'est le plus mauvais Bordeaux que j'aie vu depuis plusieurs années. Il n'y a pas photo avec les Girondins qu'on a vus à l'oeuvre il y a deux ans, et leur classement actue...

Georges Heylens: Après une série de victoires prometteuses, sans plus... Malgré cela, j'avais l'impression que les Liégeois étaient définitivement partis. Quand on voit la physionomie du match à Malines, on se dit que ce sont deux points perdus. Quand on mène là-bas, on doit fermer la boutique, point à la ligne. Au lieu de cela, ils ont fait n'importe quoi et paniqué. Je me suis fait plusieurs fois une réflexion depuis quelques semaines: c'est fou, le nombre de joueurs de D1 qui perdent régulièrement leurs moyens. Il faut en conclure que notre football manque de qualité. Et ce n'est pas la victoire d'Anderlecht à Bordeaux qui me fera croire que la Belgique est redevenue un grand pays du football européen. C'est le plus mauvais Bordeaux que j'aie vu depuis plusieurs années. Il n'y a pas photo avec les Girondins qu'on a vus à l'oeuvre il y a deux ans, et leur classement actuel le prouve d'ailleurs. C'est surtout après l'exclusion d'Enakarhire que le Standard a perdu ses moyens.Je suis un des plus grands amoureux du football africain. C'est pour cela que je prends un grand plaisir à être dans l'organisation du Soulier d'Ebène. Les joueurs de ce continent apportent du soleil dans notre championnat. Malheureusement, beaucoup d'entre eux ont la méchante habitude de jouer plus avec leur coeur qu'avec leur tête. Ils sont trop fougueux et commettent des erreurs qui coûtent très cher.Mouscron n'a pas existé au Tivoli et cela a permis à La Louvière de se donner de l'air.L'Excel a été complètement absent des débats. Le fait d'avoir perdu à l'Union Belge, la veille, les trois points du match contre Mons, a-t-il contrarié mentalement les Mouscronnois? Peut-être. Ce ne fut pas un grand match mais j'ai quand même vu des Louviérois entreprenants. Notez qu'ils avaient intérêt à gagner, quand on voit les résultats des autres équipes de bas de classement.En prenant des points, Malines, Westerlo et Beveren ont mis une pression supplémentaire sur Charleroi avant son match à Lommel.Qui sait si, finalement, cette pression supplémentaire ne fera pas du bien aux Carolos? Semaine après semaine, ils sont de plus en plus conscients qu'ils n'ont plus droit à l'erreur. Il n'y a plus qu'une solution pour qu'ils se sauvent: ils devront jouer tous leurs matches à 150% de leurs moyens. Le sauvetage de Charleroi passera désormais par 20 matches de Coupe. S'ils ne font pas preuve d'une grande rigueur défensive et d'un engagement total, c'est fini. Ils doivent tout donner s'ils ne veulent pas disputer, la saison prochaine, deux derbies contre l'Olympic.Que pensez-vous des rumeurs de rapprochement entre Charleroi et La Louvière?Ces deux villes sont-elles susceptibles de se rassembler? Je ne pense pas. L'idée est partie des politiciens de Charleroi, qui ne veulent surtout pas aborder les prochaines élections sans avoir une équipe de D1 dans leur beau stade. Mais je sais que les hommes politiques de La Louvière ont aussi envie de se placer. Et il m'étonnerait que Filippo Gaone vende son âme simplement pour pouvoir disposer d'un beau stade. Il n'empêche que je m'interroge sur les affluences au Tivoli. C'est de plus en plus clairsemé.Le match Bruges-Anderlecht du week-end prochain peut-il encore être considéré comme un duel pour le titre?Soyons lucides. L'avance de Bruges est aujourd'hui telle que cette équipe ne peut plus être rejointe. Quand je jouais, nous avions refait, sur Bruges, un retard de sept points en un demi-championnat. Mais quand je vois le Bruges actuel et le Sporting de ce championnat, je me dis qu'un revirement pareil n'est pas envisageable. Ce ne sont plus les Mauves d'il y a deux ans, quand même. Et ce n'est plus le même Bruges non plus.Mbo Mpenza et Mouscron déposent plainte contre un joueur d'Overpelt: votre avis?Je leur donne mille fois raison. Si vous vous battez en rue, la machine se met en marche: Police, témoins, procès, condamnation. Pourquoi faudrait-il faire une exception sportive? Des agressions comme celle du joueur d'Overpelt ont précipité des fins de carrière. C'est inacceptable. Dans les interviews, le joueur fautif rigole de ce qui se passe aujourd'hui. A sa place, je me cacherais. On devrait le condamner, au minimum, à payer tous les frais médicaux et le manque à gagner pour Mpenza.Vous n'estimez donc pas qu'une agression pareille entre dans les risques inhérents au football?Ici, il s'agit carrément d'un attentat. Ne mélangeons pas tout. Pierre Danvoye