Le talent de Giorgi Chakvetadze n'a jamais vraiment fait débat dans les esprits gantois. Encore fallait-il trouver le meilleur endroit pour qu'il puisse s'exprimer sur le terrain. Pour sa première à la tête des Buffalos, Jess Thorup a choisi de positionner son Géorgien sur le flanc gauche. Une position qui, par le passé, avait souvent été occupée par les centimètres de Roman Yaremchuk, placés en pointe par le nouveau coach danois.
...

Le talent de Giorgi Chakvetadze n'a jamais vraiment fait débat dans les esprits gantois. Encore fallait-il trouver le meilleur endroit pour qu'il puisse s'exprimer sur le terrain. Pour sa première à la tête des Buffalos, Jess Thorup a choisi de positionner son Géorgien sur le flanc gauche. Une position qui, par le passé, avait souvent été occupée par les centimètres de Roman Yaremchuk, placés en pointe par le nouveau coach danois. Les deux perles de l'Est ont été les clés du large succès gantois en terres ostendaises. Devant, l'Ukrainien a pris le dessus sur un Wout Faes plus impulsif que précis dans son jeu défensif. Yaremchuk a servi de véritable point de fixation. Dans les airs, d'abord, où ses déviations ont permis d'activer les jambes véloces de Stallone Limbombe. Au sol, ensuite, avec une conservation de balle qui a installé le bloc gantois très haut dans le camp adverse, et lui a permis de fixer les Côtiers dans l'axe avant d'écarter vers ses flancs. Aux coins du rectangle, là où les talents font la différence contre les équipes regroupées autour de leur surface, Yaremchuk a d'abord idéalement servi Limbombe, dont la frappe déviée a offert l'ouverture du score aux Buffalos. L'Ukrainien a également permis à Chakvetadze d'alerter les gants de Fabrice Ondoa à deux reprises avant la mi-temps, à partir de l'angle gauche du rectangle. À la pause, Yaremchuk affichait 78 % de passes réussies, tout en faisant partie des Gantois les plus présents dans la possession. Atypique pour un attaquant, et révélateur d'une première ébauche des nouvelles idées gantoises. Le Gand de Thorup devrait également s'écrire autour des pieds de Chakvetadze. Omniprésent sur les occasions gantoises depuis son côté gauche, le Géorgien a rouvert le débat sur sa position après la blessure de Vadis Odjidja, qui l'a amené à se replacer aux côtés de Franko Andrijasevic au coeur du jeu. Avec sa conduite de balle rapide et précise, Chakvetadze a profité de chaque approximation de la relance ostendaise pour amener le ballon du rond central aux abords du rectangle. D'abord buteur en solo, il a offert une balle de but à Yaremchuk - manquée de peu - puis permis à Limbombe de signer un doublé. La meilleure place de Chakvetadze ? C'est sur le terrain.