J'ai réalisé tout récemment une interview de Michel Louwagie pour Het Laatste Nieuws. A l'occasion de ses 25 ans comme manager du club. Le passage le plus fort est peut-être celui où il explique que pour la toute première fois depuis qu'il est à son poste, il y a eu unanimité totale en période de mercato. Il parle de la période de transferts qui vient de se terminer. La Gantoise a fait venir le Bosnien Haris Hajradinovic, le Serbe Marko Poletanovic et le Nigérian Moses Simon. Tout le monde était convaincu : la cellule de scouting, la direction et le staff technique.
...

J'ai réalisé tout récemment une interview de Michel Louwagie pour Het Laatste Nieuws. A l'occasion de ses 25 ans comme manager du club. Le passage le plus fort est peut-être celui où il explique que pour la toute première fois depuis qu'il est à son poste, il y a eu unanimité totale en période de mercato. Il parle de la période de transferts qui vient de se terminer. La Gantoise a fait venir le Bosnien Haris Hajradinovic, le Serbe Marko Poletanovic et le Nigérian Moses Simon. Tout le monde était convaincu : la cellule de scouting, la direction et le staff technique. Ce week-end, j'étais à Lokeren - Gand et j'ai surtout vu Moses Simon. Un Nigérian de 19 ans qui a éclaboussé le match en marquant trois buts. Pendant une heure, je me suis demandé quel était son meilleur pied : c'est toujours révélateur de la qualité d'un joueur ! En plus, il est rapide comme l'éclair. Et super adroit devant le goal, avec un placement souvent intelligent. Il a continué à impressionner tout le monde après le match en expliquant qu'il n'était pas content parce que son équipe n'avait pris qu'un point. Il avait pourtant marqué trois fois dans un championnat qu'il découvre... Gand l'a recruté un peu par hasard, lors d'une mission de scouting en Slovaquie. Ils allaient voir Hajradinovic, on leur a conseillé de suivre aussi Simon et ils l'ont ramené dans le deal. Le noyau était déjà très fourni, maintenant la concurrence devient encore plus forte. SvenKums va revenir, Danijel Milicevic doit se contenter du banc, Hannes Van der Bruggen confirme, Brecht Dejaegere tient la forme de sa vie, Benito Raman n'est sûr de rien alors qu'il pète lui aussi la forme. L'éclosion de Simon pourrait lui compliquer la vie. La Gantoise reste bien calée dans le groupe de tête tout en poursuivant son évolution extra-sportive. On voit ce que le nouveau stade a déjà amené et ce n'est pas fini. Je reste sur mon impression de début de saison, le titre devrait se jouer entre Bruges et Anderlecht. Mais l'écart avec Gand se rétrécit et j'imagine bien cette équipe en finale de la Coupe parce que je la trouve mieux en place, pour le moment, que son adversaire en demi-finale, Anderlecht. Les Mauves se cherchent, ils ont actuellement trop d'absents pour faire une équipe de foot ! Et je ne serais pas étonné que Gand joue le titre dès la saison prochaine. De mois en mois, on voit que le système de Hein Vanhaezebrouck est de mieux en mieux compris et assimilé. J'ai essayé de taquiner Louwagie en lui faisant remarquer qu'il ne fallait rien espérer cette saison dans la course au titre mais il est persuadé du contraire. Il fait remarquer que son club est vraiment devenu un des grands du football belge. Le 3-3 spectaculaire de dimanche ne fait pas les affaires de Lokeren. Si l'équipe de PeterMaes ne se qualifie pas pour les play-offs, elle regrettera tous les points bêtement perdus contre des petits adversaires avant le Nouvel An. Je trouve en tout cas que Lokeren mérite d'y être. Comme Charleroi. Ils le méritent plus que le Standard et Genk, qui restent des déceptions malgré des bonnes périodes. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE La concurrence est devenue folle à Gand alors qu'Anderlecht a trop d'absents pour former une vraie équipe de foot : les Gantois sont favoris en demi-finale de la Coupe. Avant de jouer le titre.