tactique

Après deux saisons très compliquées, 6e et 4e en championnat, Galatasaray a renoué avec le titre de champion de Turquie lors de l'exercice écoulé. Les Stambouliotes ont misé sur la continuité puisque parmi les cadres, seuls Gomis et, dans une moindre mesure, Denayer sont partis. E...

Après deux saisons très compliquées, 6e et 4e en championnat, Galatasaray a renoué avec le titre de champion de Turquie lors de l'exercice écoulé. Les Stambouliotes ont misé sur la continuité puisque parmi les cadres, seuls Gomis et, dans une moindre mesure, Denayer sont partis. En Turquie depuis sept ans, l'Uruguayen Muslera reste un rempart fiable. Devant lui, il peut compter sur le Brésilien Maicon et sur Celak qui a, pour l'instant, pris le dessus sur Aziz. Un autre Brésilien, Mariano, et le Japonais venu de l'Inter, Nagatomo, complètent le quatre arrière. Si son dispositif peut varier, Terim devrait opter pour deux récupérateur lors des rencontres européennes : l'ex-Brugeois Donk et son troisième Brésilien, Fernando. Le Marocain Belhanda doit animer les offensives depuis l'axe tandis que sur les flancs Gümüs, Feghouli, Rodrigues et une vieille connaissance, Onyekuru, se disputent les deux places vacantes. En pointe, Derdiyok a la lourde tâche de succéder à Gomis, parti en Arabie Saoudite et auteur de 32 goals la saison dernière. Belhanda a éclaté à Montpellier avant d'opter, étrangement, pour le Dynamo Kiev, en Ukraine. Le médian offensif n'y a pas beaucoup joué en l'espace de quatre ans et il a attiré l'attention de Galatasaray dans les clubs auxquels il était loué. Il est devenu un des piliers de l'équipe turque comme du Maroc, avec lequel il vient de participer au Mondial.