Tactique

Terim, qui a entamé un quatrième mandat à Galatasaray en décembre 2017, aime être honoré. Lorsque l' Imparator a réalisé le doublé championnat-coupe la saison dernière, il a signé son nouveau contrat au Türk Telekom Stadium sous les yeux de 52.500 spectateurs. Il n'y avait pas beaucoup d'argent pour r...

Terim, qui a entamé un quatrième mandat à Galatasaray en décembre 2017, aime être honoré. Lorsque l' Imparator a réalisé le doublé championnat-coupe la saison dernière, il a signé son nouveau contrat au Türk Telekom Stadium sous les yeux de 52.500 spectateurs. Il n'y avait pas beaucoup d'argent pour renforcer l'équipe, mais le T1 n'avait pas besoin de toucher à son bloc défensif. Après la trêve hivernale, le gardien Muslera, Mariano (à droite), le duo central Marcao ou Donk et Luyindama (ex-Standard), et Nagatomo (à gauche) ont apporté de la stabilité à la défense. Seri, prêté par Fulham, a débuté la saison comme seul médian récupérateur. Une semaine plus tard, il a reçu de l'aide à cette position avec l'arrivée de Nzonzi, loué à la Roma. Grâce à cela, Terim peut interchanger ses trois ou quatre pions offensifs. Au centre, Belhanda et/ou Selçuk Inan. Babel, de retour de Fulham, est une certitude à gauche, tandis qu'à droite, Feghouli est préféré à Emre Mor, loué au Celta Vigo. Comme attaquant de pointe, Diagne n'avait pas de concurrent mais les arrivées d' Andone et, surtout, Falcao ont changé la donne et il a été transféré à Bruges. Sofiane Feghouli, milieu de terrain algérien qui peut également être aligné sur les flancs, était l'un des meilleurs joueurs de Valence où il est resté titulaire pendant cinq ans sans interruption. Durant l'été 2017, après une saison décevante sous les couleurs de West Ham, il a atterri à Galatasaray, où il a été élu Joueur de l'Année la saison dernière.