Auteur d'un bon championnat la saison dernière, le Sporting Charleroi a misé sur la continuité pour aborder la saison 2014-2015. Le mercato a été calme jusqu'à présent au Mambourg : aucun pion important n'est parti et les quelques arrivées ont été bien ciblées. Toujours aux commandes du navire carolo, Mazzu, encore inconnu du grand public l'année dernière, entame, lui, sa saison de la confirmation.
...

Auteur d'un bon championnat la saison dernière, le Sporting Charleroi a misé sur la continuité pour aborder la saison 2014-2015. Le mercato a été calme jusqu'à présent au Mambourg : aucun pion important n'est parti et les quelques arrivées ont été bien ciblées. Toujours aux commandes du navire carolo, Mazzu, encore inconnu du grand public l'année dernière, entame, lui, sa saison de la confirmation. C'est le secteur de jeu où il y a le moins de concurrence dans l'équipe. Dans les cages, Mandanda est incontournable. Il sera secondé par le jeune Vandermeulen, tout droit sorti de l'école des jeunes carolos. Dewaest s'est érigé en valeur sûre dans l'axe l'année dernière. Il sera vraisemblablement flanqué de Martos. En cas de défection, Marcq redescendrait de l'entrejeu où Willems, qui peut aussi être posté à gauche, recevrait sa chance. Vervoort est également une solution. A droite, François part avec une longueur d'avance sur ses concurrents à moins qu'il ne soit aligné plus haut sur l'échiquier. Dans ce cas, le Grec Marinos, qui peut jouer sur les deux flancs, sera préféré à Mata. A gauche, Willems entre en concurrence avec le nouveau capitaine N'Ganga qui sera titulaire. Marcq et Diandy, qui est de retour au Mambourg après une saison catastrophique à Mons, se disputent la place de numéro six. Marcq aura sans doute la préséance sur le Sénégalais mais il est suspendu pour les deux premières journées de championnat. Devant lui, le jeune Houdret a prouvé l'année dernière que l'on pouvait compter sur lui. Dans une configuration plus offensive, le Sénégalais Daf pourrait également tirer son épingle du jeu. Les supporters carolos ont découvert fin de saison dernière le jeune Galvez-Lopez. Vif et technique, il devrait néanmoins être barré sur le flanc gauche par Tainmont. Arrivé de Châteauroux au mercato d'hiver pour remplacer Kaya, parti à Lokeren, il s'est adapté à la vitesse de l'éclair et a inscrit plusieurs goals décisifs. De l'autre côté, la concurrence sera rude puisqu'au moins quatre joueurs peuvent être alignés à ce poste. François, s'il ne joue pas derrière, Mata, le virevoltant Ndongala voire même le nouveau venu de Saint-Etienne, Kitambala. Enfin, la position de milieu offensif sera, elle aussi, très disputée. Souvent décisif, Kebano brille par son habilité technique et sa faculté à porter le danger tandis que Daf, trop irrégulier, est également capable de coups de génie. Transféré d'Eupen en janvier, Saglik postule aussi à la place de numéro 10. Enfin, dans un dispositif plus offensif, Ndongala mais surtout Kitambala peuvent faire office de deuxième attaquant en retrait, derrière un pivot central. L'ATTAQUE Avec Coulibaly et Kitambala, le secteur compte deux nouveaux pions, ce qui offre à Mazzu différentes options. L'expérimenté Fauré a cassé la baraque dès son arrivée la saison dernière. En douze matches et huit buts, il est parvenu à faire oublier Pollet. Il part donc avec la préséance sur les autres pour la position la plus avancée sur le terrain mais il n'est plus tout jeune (35 ans) et est suspendu pour le match d'ouverture contre le Standard. Kitambala a montré de belles choses durant la préparation et dispose de qualités physiques et de déplacements intéressants mais il est plus un second avant qu'un véritable tueur des surfaces. Venu de l'équipe CFA du PSG, Coulibaly paraît encore un peu tendre. Il lui faudra en tout cas un temps d'adaptation à notre D1. Thiaré a montré de belles choses par le passé mais il semble se reposer sur ses acquis. Enfin, Rossini est toujours là pour apporter son jeu de tête et son expérience. Cependant, il a peu joué la saison dernière et un départ avant la fin du mercato n'est pas à exclure. Charleroi a conservé ses pions importants et y adjoint quelques transferts intéressants. Si l'équipe confirme et gagne en régularité, une place dans la colonne de gauche du classement est envisageable. PAR JULES MONNIER