Les Anglo-Saxons appellent le fait de gagner au moins une fois chacun des quatre tournois du Grand Chelem (Open d'Australie, Roland Garros, Wimbledon et US Open), réussir un Career Grand Slam. Gagner le Grand Chelem ( Grand Slam) est le fait de parvenir à gagner les quatre tournois majeurs dans la même année civile. Forcément, ceux et celles qui ont réussi le Grand Chelem pur et dur sont moin...

Les Anglo-Saxons appellent le fait de gagner au moins une fois chacun des quatre tournois du Grand Chelem (Open d'Australie, Roland Garros, Wimbledon et US Open), réussir un Career Grand Slam. Gagner le Grand Chelem ( Grand Slam) est le fait de parvenir à gagner les quatre tournois majeurs dans la même année civile. Forcément, ceux et celles qui ont réussi le Grand Chelem pur et dur sont moins nombreux que ceux qui ont réussir le Career Grand Slam. Grand Slam Messieurs : Don Budge en 1938 et Rod Laver en 1962 en 1969 Dames : Maureen Connolly en 1953, Margaret Court en 1970 et Steffi Graf en 1988 (qui remporta en plus le titre olympique à Séoul, on parla de Golden Grand Slam !). Career Grand Chelem Messieurs : Fred Perry (1933 à 35), Don Budge (1937 à 38), Rod Laver (1960 à 62), Roy Emerson (1961 à 64) et Andre Agassi (1992 à 99). Dames : Maureen Connolly (1951 à 53), Doris Hart (1949 à 54), Shirley Fry Irvin (1951 à 57), Margaret Court (1960 à 63), Billie Jean King (1966 à 72), Chris Evert (1974 à 82), Martina Navratilova (1978 à 83), Steffi Graf (1987 à 88), Serena Williams (1999 à 03). Ceux qui ont tout raté Le Tchécoslovaque (devenu Américain) Ivan Lendl a couru sans succès derrière la victoire qui lui manquait à Wimbledon pour réussir un Career Grand Slam (v. grand texte), mais le Suédois Mats Wilander a même raté le véritable Grand Chelem en 1988 lorsqu'il fut battu par Boris Becker (Allemagne) en demi-finale de Wimbledon. Sinon, c'est plutôt Roland Garros qui s'est refusé à quelques ténors. On pense à Pete Sampras bien sûr, mais aussi à Jimmy Connors (USA) ou à Roger Federer (SUI/ATP 1). John McEnroe (USA) n'a jamais gagné à Paris ou Melbourne alors que Bjorn Borg (SWE) n'a jamais triomphé ni à Melbourne, ni à New York. Côté féminin, l'exemple le plus récent nous vient de... Monica Seles (USA) qui, en 1992 gagna toutes les finales du Grand Chelem, sauf celle de Wimbledon (défaite face à Graf)... Martina Hingis (SUI) n'a quant à elle jamais gagné les Internationaux de France, ratant même le Grand Chelem en 1997 puisqu'elle gagna en Australie, en Angleterre et aux States mais échoua en finale Porte d'Auteuil...