Mardi 18 février, 9h11. La RTBF envoie un communiqué pour se réjouir d'un nouvel accord avec ASO. Le contrat assure la prolongation de certains droits du cyclisme (Tour de France jusqu'en 2025,...) et des nouveautés (mise en évidence du cyclisme féminin...).
...

Mardi 18 février, 9h11. La RTBF envoie un communiqué pour se réjouir d'un nouvel accord avec ASO. Le contrat assure la prolongation de certains droits du cyclisme (Tour de France jusqu'en 2025,...) et des nouveautés (mise en évidence du cyclisme féminin...). Parallèlement, les droits de la F1 ont eux aussi été prolongés il y a quelques semaines. Et là, aucune annonce. Durée du nouveau contrat ? Mystère. Et quand on interroge Gaëtan Vigneron, spécialiste de la discipline, sur ces thèmes, il se contente de répondre un laconique : " On continue, je ne peux rien ajouter... " Bizarre pour une discipline qui réalise toujours de belles audiences et qui, via l'action de Vigneron, véritable Rémy Bricka médiatique, trouve un large écho en télé, en radio et sur le web. En attendant, le journaliste va peut-être retrouver Stoffel Vandoorne à ses côtés lors des courses. " Rien n'est décidé car il n'y a pas de budget pour un consultant ", précise le journaliste. " Tout dépendra des relations avec son équipe...qui sont bonnes ! J'espère que Toto Wolff, directeur de Mercedes, lui donnera la liberté de venir en cabine un certain nombre de fois. " Et si ce n'est pas le cas, Vigneron puisera dans son réseau de relations, en variant les plaisirs. " Il faut des gens crédibles et il n'y a pas beaucoup de francophones dans le paddock. En fonction des circonstances, je peux solliciter Eric Boullier, Gwen Lagrue (responsable des jeunes chez Mercedes), Louis Deletraz (pilote F2), Sébastien Philippe (responsable d'ART Grand Prix) ou Patrick Lemarié (ancien pilote qui a créé une école de pilotage avec Jacques Villeneuve). " Le traitement médiatique des courses reste similaire même si, restrictions budgétaires obligent, certains Warm Up seront supprimés ! " C'est notamment le cas en Australie. Dommage pour les passionnés. " En attendant, Vigneron voit une lutte entre trois écuries. " Mercedes garde son statut de favori et Red Bull sera un fameux client. Ferrari reste un point d'interrogation. "