Le combat longtemps annoncé entre Deontay Wilder et Tyson Fury, début décembre à Los Angeles, a été décevant : il s'est achevé sans vainqueur. Wilder, champion du monde poids lourds WBC, est resté invaincu dans son 41e combat professionnel, de même que l'Anglais n'a pas été vaincu depuis 28 combats. L'affrontement a été un succès commercial, en revanche. L'Américain ...

Le combat longtemps annoncé entre Deontay Wilder et Tyson Fury, début décembre à Los Angeles, a été décevant : il s'est achevé sans vainqueur. Wilder, champion du monde poids lourds WBC, est resté invaincu dans son 41e combat professionnel, de même que l'Anglais n'a pas été vaincu depuis 28 combats. L'affrontement a été un succès commercial, en revanche. L'Américain a perçu quelque 12,5 millions d'euros et The Gipsy King de Manchester en a touché 9,2 millions. Mais ça n'a pas suffi au Britannique. La semaine dernière, il a trouvé un accord avec ESPN, qui est prêt à lui verser 92 millions pour la diffusion en direct de ses cinq prochains combats aux États-Unis. Le deal est lucratif mais certains observateurs estiment que ce n'est pas une bonne chose dans la mesure où cela risque de faire traîner encore un peu plus en longueur les négociations entre les managers des meilleurs poids lourds. Fury est sous contrat chez ESPN, Wilder est lié à Showtime et le champion olympique Anthony Joshua, champion du monde IBF, WBA, IBO et WBO, est associé à la plate-forme de streaming DAZN. Le second affrontement entre Fury et Wilder, programmé le 18 mai à Las Vegas, a été immédiatement gelé. " C'est sûr que j'ai hâte d'affronter à nouveau Wilder car je me sens volé mais encore faut-il que les chaînes TV trouvent un accord rapide ", a déclaré Fury. C'est utopique, selon Mike Costello, analyste de la BBC. " Les principaux acteurs du marché américain de la retransmission éprouvent du mal à se mettre d'accord. Je me souviens de deux grands combats, pas plus ", déclare-t-il, faisant allusion aux clashes Lennox Lewis- Mike Tyson (2002) et Manny Pacquiao- Floyd Mayweather (2015), quand Showtime et HBO ont signé un contrat après d'interminables palabres. " Tout le monde était d'accord : ces deux combats ont eu lieu des années trop tard. "