Une fois n'est pas coutume, c'est hors de nos frontières que nous avons rendez-vous. C'est en effet à Lille que Stéphane Pauwels sévit le dimanche. L'équipe de Midi Sports, le décrochage nordiste de France 3, lui a proposé de tenir un rôle de consultant sur le championnat de Ligue 1. Ayant travaillé pour le LOSC et étant Chti par ses racines, il était le candida...

Une fois n'est pas coutume, c'est hors de nos frontières que nous avons rendez-vous. C'est en effet à Lille que Stéphane Pauwels sévit le dimanche. L'équipe de Midi Sports, le décrochage nordiste de France 3, lui a proposé de tenir un rôle de consultant sur le championnat de Ligue 1. Ayant travaillé pour le LOSC et étant Chti par ses racines, il était le candidat idéal. Denis Guérin, l'éditeur de l'émission, nous reçoit et explique qu'avec Lille, Valenciennes et Lens, la région est bien servie, sans compter les divisions inférieures et les autres sports. 11 h 10 : alors que tout était serein jusque-là, la tension monte subitement de plusieurs crans. La ruche se met à bourdonner. Les droits sur images de Ligue 1 sont détenus par Canal + et elles arrivent donc le dimanche matin, quelques instants seulement avant le début du direct. Les deux heures précédant l'émission sont donc très agitées... Midi : " Bienvenue dans Midi-Sports, lance Pierre Wolf, le présentateur. Pendant la pause, Pauwels s'installe et endosse son costume. Ici, il est plus analyste que trublion : c'est l'ancien du LOSC, l'ami de Claude Puel et celui du président de Lens, Gervais Martel que l'on recherche. N'ayant tout de même pas sa langue dans sa poche, il pointe le recrutement hasardeux de Valenciennes et annonce Lens comme l'équipe du deuxième tour. Il se risque même à espérer avoir deux clubs nordistes en Ligue des Champions l'an prochain. L'émission est terminée et tout le monde se réunit en régie. C'était la dernière de l'année et Guérin a prévu le champagne, non sans avoir souligné les quelques grains de sable inévitables dans les rouages du direct d'aujourd'hui. Car si l'ambiance est excellente dans cette équipe, dont la moyenne d'âge tourne autour de la trentaine, elle est aussi professionnellement très exigeante ! En sortant, Stéphane nous apprend que ses prestations en plateau lui ont valu d'être engagé comme consultant sur les matches de Coupe de France des formations régionales. Une nouvelle expérience qui le ravit. Le plaisir est son moteur sur France 3. Ses interventions du dimanche, il les fait bénévolement, par affection pour l'équipe de Guérin... Erik Lenoir