La saison passée, la Lazio a réussi un petit miracle en se qualifiant pour la Ligue des Champions. Depuis son titre en 2000, le club romain n'avait connu que des problèmes sportifs et extrasportifs. On attendait donc que l'équipe de Delio Rossi, confirme sa troisième place de la saison passée et mener la vie dure au duo milanais. A mi-parcours, le bilan n'est pas aussi positif qu'escompté. Après sa victoire de dimanche dernier, la formation romaine occupe la 12e place et ne possède qu'un mince avantage (4 points) sur le premier relégable. En 23 matches, l'équipe de Gaby Mudingayi, qui a été remplacé à la 89e minute après avoir reçu un nouveau ca...

La saison passée, la Lazio a réussi un petit miracle en se qualifiant pour la Ligue des Champions. Depuis son titre en 2000, le club romain n'avait connu que des problèmes sportifs et extrasportifs. On attendait donc que l'équipe de Delio Rossi, confirme sa troisième place de la saison passée et mener la vie dure au duo milanais. A mi-parcours, le bilan n'est pas aussi positif qu'escompté. Après sa victoire de dimanche dernier, la formation romaine occupe la 12e place et ne possède qu'un mince avantage (4 points) sur le premier relégable. En 23 matches, l'équipe de Gaby Mudingayi, qui a été remplacé à la 89e minute après avoir reçu un nouveau carton jaune, n'a remporté qu'une seule victoire en dehors du Stadio Olimpico. En outre, les Biancocelesti n'ont jamais parus en mesure de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions ni même d'arracher le repêchage en Coupe de l'UEFA. Il est difficile de pointer du doigt une cause précise à ces contre-performances, puisque presque tout va de travers cette saison. Quand il s'agit de marquer, 13 équipes font mieux que la Lazio. Sa défense a déjà encaissé autant de buts que sur l'ensemble de la saison passée. La fragilité des joueurs constitue un problème majeur. L'international suisse Valon Behrami et le jeune talent Lorenzo De Silvestri sont notamment blessés. L'entrejeu n'échappe pas au malaise. Le capitaine Stefano Mauri, victime d'une déchirure musculaire, a été sur la touche pendant un mois. D'autres valeurs sûres comme Massimo Mutarelli et Fabio Firmani font toujours défaut. Tommaso Rocchi est aussi victime des mauvais résultats : la saison passée, l'attaquant chauve avait marqué seize buts. Ces dernières semaines, il ne trouve plus guère le chemin du goal. Ajoutez-y la réputation douteuse du gardien et monument Marco Ballotta et vous aurez une idée plus claire des manquements de la Lazio. Elle doit se ressaisir dans les plus brefs délais car maints clubs proches d'elle au classement sont actuellement en pleine forme. Or, la Lazio va affronter, dans les semaines à venir, plusieurs équipes menacées mais aussi la Juventus, l'Inter et l'AS Rome. Les Biancocelesti devront puiser au fond de leurs ressources pour ne pas glisser un peu plus au classement. RONALDO, l'avant de l'AC Milan, est passé à travers son genou gauche lors du match de rattrapage contre Livourne et s'est déchiré le ligament rotulien. Selon la Faculté, le Brésilien sera sur la touche au moins : neuf mois. Dida, le gardien réserve, s'est plaint de fortes douleurs au dos alors que la première période touchait à sa fin. Le Brésilien va devoir passer des examens. PAOLO MALDINI, l'arrière de Milan, a en revanche disputé son 1.000e match officiel sous le maillot rossonero.ANTHONY VANDEN BORRE a assisté au derny génois à partir du banc. GIOVANNI TRAPATTONI est le nouveau sélectionneur de l'Irlande, un des adversaires de l'Italie dans les éliminatoires de la Coupe du Monde. L'ancien international Marco Tardelli devient son adjoint. LIVOURNE est à vendre. Son président, Aldo Spinelli, en réclame 30 millions d'euros. L'INTER s'est adjugé le prestigieux tournoi de jeunes de Viareggio. Les Nerazzurri ont battu Empoli aux tirs au but en finale, le score étant de 2-2 au terme du temps réglementaire. TULIO DE MELO, le Brésilien du Mans qui avait signé un contrat à Parme et à Palerme, portera le maillot du club sicilien mais Parme a obtenu la moitié des droits sur le joueur. STEVEN VAN DUYSE