En 2013, le citoyen de Menin est devenu le deuxième Belge, après son homonyme et actuel coach, Luc, à enlever l'Ironman de Kona. L'année dernière, Frederik Van Lierde a longtemps été en lice pour la deuxième place en marathon, derrière l'Allemand Sebastien Kienle, mais une pointe au côté l'a contraint à s'arrêter après 30 kilomètres. Il a perdu plusieurs minutes et n'a terminé que huitième.
...

En 2013, le citoyen de Menin est devenu le deuxième Belge, après son homonyme et actuel coach, Luc, à enlever l'Ironman de Kona. L'année dernière, Frederik Van Lierde a longtemps été en lice pour la deuxième place en marathon, derrière l'Allemand Sebastien Kienle, mais une pointe au côté l'a contraint à s'arrêter après 30 kilomètres. Il a perdu plusieurs minutes et n'a terminé que huitième. Van Lierde a passé un bon hiver, comme l'a démontré l'Ironman d'Afrique du Sud, fin mars : à Port Elisabeth, il a surclassé ses rivaux et signé sa cinquième victoire sur la distance, avec un quart d'heure d'avance. Il s'est ensuite préparé à l'épreuve de Francfort, début juillet, en courant des triathlons plus courts à Barcelone (troisième sur la demi-distance) et à Kraichgau (deuxième en quart), puis en effectuant un stage à Font Romeu. Malgré son envie de battre Kienle sur ses propres terres, il a dû se contenter de la cinquième place, accablé par la canicule. Après des stages à Fuerteventura et à Gérone, il a pris le départ du championnat de Belgique de semi-triathlon à Deinze, sa dernière épreuve avant Hawaï, en août. Nouvelle déception : victime de maux d'estomac, il a été contraint à l'abandon. Ce contretemps n'a pas empêché la figure de proue du Leie Triatlon Team Latem de s'entraîner. Cette fois, il est resté en Belgique plutôt que de partir en stage. A la mi-septembre, fidèle à ses habitudes, Van Lierde a mis le cap sur Phoenix, en Arizona, pour s'habituer à la chaleur et au décalage horaire dans des conditions idéales. Il est convaincu de pouvoir à nouveau s'imposer, malgré la concurrence de Sebastien Kienle (31 ans) et de Jan Frodeno (34 ans), l'ancien champion olympique du quart, qui a battu son compatriote allemand à Francfort et vise la victoire à Hawaï, après sa troisième place lors de la dernière édition. Avec Van Lierde, Bart Aernouts et Marino Vanhoenacker, trois professionnels belges masculins prennent le départ de l'Ironman. Le dernier cité avait juré qu'on ne l'y reprendrait plus, déçu de n'avoir pu achever le marathon, mais il a ensuite réalisé qu'il était blessé au bassin. L'athlète de 39 ans, remonté par ses victoires sur la longue distance à Florionapolis, au Brésil, et à Klagenfurt, en Autriche, où il n'est resté qu'à trois minutes de son record personnel, aborde donc Hawaï avec de solides ambitions. PAR JONAS CRETEUR