Certes, Bruges a failli battre le Real Madrid. Mais les résultats des clubs belges ces dernières saisons ne donnent-ils pas raison à ceux qui voudraient créer une sorte de Super Ligue européenne ?

Tottenham était finaliste la saison dernière et il a été battu 2-7 par le Bayern Munich. Les Belges ne sont pas les seuls à prendre des dégelées... Les champions et quelques clubs bien classés vont en Champions League, l'Europa League garde son fonctionnement et on relance une Coupe des coupes : c'est le principe que je défends. Chaque compétition garderait son attrait. On évoque une sorte de D3 européenne avec davantage de clubs. Tu imagines Saint-Trond en Coupe d'Europe ? Cela ne sert à rien de créer des compétitions pour faire nombre...

Le comportement des clubs belges ne plaide pas en leur faveur...

Gand ne détonne pas. Bruges n'est pas ridicule dans un groupe relevé et, avec un peu de réussite, il compterait plus de points. Genk s'est pris Liverpool et Naples, ce ne sont pas des petites équipes... Le problème des clubs belges en Champions League, c'est qu'ils sont champions avec une bonne équipe. Et puis, ils vendent leurs meilleurs joueurs et arrivent en Europe avec un noyau diminué...

L'UEFA communique avec prudence sur le sujet. Mais la décision n'est-elle pas inéluctable ?

Aucune idée, je ne suis pas dans les instances européennes. Il y a la pression des grands clubs, des médias, des fédérations, les intérêts financiers... C'est difficile de jongler avec tous ces paramètres...et ne pas oublier l'intérêt sportif !

Que faites-vous en dehors de votre activité de consultant ?

Depuis le 1er septembre, je travaille pour l'ACFF (Association des clubs francophones de football) et je suis entraîneur des gardiens pour le Foot-élite. Il y a 6 centres en Wallonie et je travaille à celui de Charleroi. Les jeunes ont quatre séances par semaine en plus de leurs entraînements de club.

Je suis aussi employé par l'Athénée Jean d'Avesnes de Mons, qui a une section foot-études. Je prends en charge des élèves de la 3e à la 6e secondaire, 15 heures sur la semaine. Une navette nous amène au terrain synthétique du Stade Tondreau. Ayant réussi mes études secondaires, c'est enrichissant de partager mon vécu et de les voir évoluer. J'essaie d'aller voir jouer ces jeunes le week-end pour suivre leurs progrès et leur montrer qu'il y a un suivi.

Certes, Bruges a failli battre le Real Madrid. Mais les résultats des clubs belges ces dernières saisons ne donnent-ils pas raison à ceux qui voudraient créer une sorte de Super Ligue européenne ? Tottenham était finaliste la saison dernière et il a été battu 2-7 par le Bayern Munich. Les Belges ne sont pas les seuls à prendre des dégelées... Les champions et quelques clubs bien classés vont en Champions League, l'Europa League garde son fonctionnement et on relance une Coupe des coupes : c'est le principe que je défends. Chaque compétition garderait son attrait. On évoque une sorte de D3 européenne avec davantage de clubs. Tu imagines Saint-Trond en Coupe d'Europe ? Cela ne sert à rien de créer des compétitions pour faire nombre... Le comportement des clubs belges ne plaide pas en leur faveur... Gand ne détonne pas. Bruges n'est pas ridicule dans un groupe relevé et, avec un peu de réussite, il compterait plus de points. Genk s'est pris Liverpool et Naples, ce ne sont pas des petites équipes... Le problème des clubs belges en Champions League, c'est qu'ils sont champions avec une bonne équipe. Et puis, ils vendent leurs meilleurs joueurs et arrivent en Europe avec un noyau diminué... L'UEFA communique avec prudence sur le sujet. Mais la décision n'est-elle pas inéluctable ? Aucune idée, je ne suis pas dans les instances européennes. Il y a la pression des grands clubs, des médias, des fédérations, les intérêts financiers... C'est difficile de jongler avec tous ces paramètres...et ne pas oublier l'intérêt sportif ! Que faites-vous en dehors de votre activité de consultant ? Depuis le 1er septembre, je travaille pour l'ACFF (Association des clubs francophones de football) et je suis entraîneur des gardiens pour le Foot-élite. Il y a 6 centres en Wallonie et je travaille à celui de Charleroi. Les jeunes ont quatre séances par semaine en plus de leurs entraînements de club. Je suis aussi employé par l'Athénée Jean d'Avesnes de Mons, qui a une section foot-études. Je prends en charge des élèves de la 3e à la 6e secondaire, 15 heures sur la semaine. Une navette nous amène au terrain synthétique du Stade Tondreau. Ayant réussi mes études secondaires, c'est enrichissant de partager mon vécu et de les voir évoluer. J'essaie d'aller voir jouer ces jeunes le week-end pour suivre leurs progrès et leur montrer qu'il y a un suivi.