À un peu moins de trois semaines de la fin du mercato, le RWDM n'a visiblement pas dit son dernier mot. Et Julien Gorius non plus. À peine débarqué au Stade Machtens, un an après avoir mis un terme à sa carrière, l'ancien milieu offensif passé par Genk, Malines ou OHL revient dans son club de coeur pour y prend...

À un peu moins de trois semaines de la fin du mercato, le RWDM n'a visiblement pas dit son dernier mot. Et Julien Gorius non plus. À peine débarqué au Stade Machtens, un an après avoir mis un terme à sa carrière, l'ancien milieu offensif passé par Genk, Malines ou OHL revient dans son club de coeur pour y prendre la tête de la direction sportive. Un poste jusqu'ici laissé vacant dans l'organigramme de Thierry Dailly, seulement épaulé par son éternel bras droit, Serge Beerens. Un transfert en forme de crise d'adulescence pour un club parachuté en D1B grâce au jeu des licences. " On ne s'organise pas en D3 Amateurs comme en D1B ", nous confirme Thierry Dailly. " Julien est là pour nous apporter son expérience, sa vision, sa diplomatie, aussi. " Comprendre, son réseau surtout. À 35 ans, Julien Gorius, qui avait hésité à replonger pour une dernière pige à Molenbeek l'an dernier, voire à rejoindre OHL pour occuper les mêmes fonctions qu'au RWDM aujourd'hui, n'en manque a priori pas. C'est ce qu'il devra prouver dans les prochains jours pour venir renforcer une équipe sportive qui ne visera rien d'autre cette saison que le maintien. " On va voir ce que le marché nous offre, mais oui, l'idée, c'est de pouvoir encore réaliser une ou deux bonnes affaires en vue de nous renforcer. En fonction de ce que Thierry allouera comme budget évidemment. "Longtemps partagé entre l'envie de se lancer dans une carrière d'entraîneur, d'agent, de consultant télé ou de dirigeant, Julien Gorius a trois semaines pour prouver qu'il ne s'est pas trompé de vocation.