1 Maigre Dennis

Le bilan de Dennis van Wijk, l'entraîneur limogé lundi d'Ostende, était particulièrement maigre : quatre points sur 21. Seuls la victoire 1-0 contre le STVV et le 1-1 à la Versluys Arena contre Zulte Waregem ont conféré un fugace meilleur sentiment au Littoral. Le président ...

Le bilan de Dennis van Wijk, l'entraîneur limogé lundi d'Ostende, était particulièrement maigre : quatre points sur 21. Seuls la victoire 1-0 contre le STVV et le 1-1 à la Versluys Arena contre Zulte Waregem ont conféré un fugace meilleur sentiment au Littoral. Le président Dierckens et son entourage regardent surtout ce que font le Cercle Bruges et Waasland-Beveren. Malgré sa défaite 1-2, Hannes Wolf était très satisfait de l'apport de Mats Möller Daehli. Depuis son arrivée, le Norvégien n'a pu beaucoup jouer mais il s'est rétabli de sa blessure juste à temps pour renforcer son équipe, pendant une heure, par de bonnes actions et des passes précises. Wolf a mué son équipe en formation combative, qui se bat jusqu'à la dernière minute, avec un coeur gros comme ça, et croit toujours aux PO1. Le STVV a permis à Seung-woo Lee et à Ko Matsubara de débuter. Les chevronnés Teixeira, Garcia et Botaka ont fait banquette. Le STVV rajeuni n'a pas fait le poids face à un FC Malines survolté. Après un bon début d'année, le coach des Canaris, Milos Kostic, reste sur un zéro sur neuf. Après quatre victoires d'affilée, le Cercle de Bernd Storck a quitté la lanterne rouge. Un moment donné, il comptait neuf points de retard sur l'avant-dernier. Il a maintenant trois unités d'avance sur celui-ci. On avait déclaré le Cercle mort mais il est bel et bien vivant. Ressuscité.