1. Les gentilles crapules

Jusqu'à mardi dernier, les joueurs de Genk ont été trop gentils. En première mi-temps du match à Salzbourg, ils ont commis zéro faute. Et ont été menés 5-1. Conclusion : ils ne sont pas assez méchants pour ce niveau. Contre Ostende, les Genkois ont compris le message. Le champion a commis plus de fautes que son adversaire. Ianis Hagi s'est même vu montrer la car...