1. Revenant

Les attaquants trudonnaires et le public du Stayen ont dû se dire qu'ils avaient déjà vu cette tête-là quelque part. Le 27 juillet, lors de la 1re journée, Noë Dussenne avait joué à Saint-Trond avec Mouscron et s'était imposé 0-1, sans encaisser de but. 15 jours plus tard, lors de la 3e journée, il était de retour sous le maillot du Standard, et cette fois il s'est incliné 2-1, en encaissant déjà deux buts avant la mi-temps. Dussenne est le troisième transfert rouche arrivé de Mouscron, après Amallah (souffrant d'un virus, il n'a pas joué) et Vojvoda. Sans parler de Lestienne.

© belgaimage

2. 22

En l'espace de trois journées de championnat, Anderlecht a déjà aligné la bagatelle de 22 joueurs, parmi lesquels pas mal de nouvelles têtes issues de ses catégories de jeunes. Face au Kavé, le public du Sporting a pu découvrir un nième petit nouveau : Killian Sardella, âgé de 17 ans à peine, et qui a été aligné au back droit. Au petit jeu de la précocité, les Sang et Or ont toutefois encore fait mieux en lançant dans la bataille Aster Vranckx qui, lui, accuse à peine 16 printemps !

3. Balayé

Benat San José, le nouvel entraîneur espagnol d'Eupen, n'a visiblement pas encore trouvé son équipe-type, et le nombre de changements qu'il effectue est proportionnel au nombre de buts qu'il encaisse. Contre l'Antwerp, il avait encaissé quatre buts, et pour le déplacement à Gand, il a effectué quatre changements. À la Ghelamco Arena, il a encaissé six buts, et pour accueillir Waasland-Beveren, il a effectué six changements. Il n'a encaissé qu'un but, n'effectuera-t-il qu'un seul changement pour se rendre à Bruges ?

4. Bleus

Face à Courtrai, le Cercle a subi son troisième revers de rang en JPL. C'est étonnant, dans la mesure où les Vert et Noir briguaient une place en PO1 cette saison. Avec un onze de base profondément remanié, face au Kavé, on dénombrait pas moins de sept nouvelles têtes, les Brugeois n'ont, certes, pas démérité mais ils n'ont pas garni leur escarcelle. Stef Peeters (27 ans) met cette disette sur le compte d'un manque de maturité. Le Cercle a entamé le match contre Courtrai avec un joueur de 19 ans, deux de 21 et deux de 22.

© BELGA
© belgaimage
Les attaquants trudonnaires et le public du Stayen ont dû se dire qu'ils avaient déjà vu cette tête-là quelque part. Le 27 juillet, lors de la 1re journée, Noë Dussenne avait joué à Saint-Trond avec Mouscron et s'était imposé 0-1, sans encaisser de but. 15 jours plus tard, lors de la 3e journée, il était de retour sous le maillot du Standard, et cette fois il s'est incliné 2-1, en encaissant déjà deux buts avant la mi-temps. Dussenne est le troisième transfert rouche arrivé de Mouscron, après Amallah (souffrant d'un virus, il n'a pas joué) et Vojvoda. Sans parler de Lestienne.En l'espace de trois journées de championnat, Anderlecht a déjà aligné la bagatelle de 22 joueurs, parmi lesquels pas mal de nouvelles têtes issues de ses catégories de jeunes. Face au Kavé, le public du Sporting a pu découvrir un nième petit nouveau : Killian Sardella, âgé de 17 ans à peine, et qui a été aligné au back droit. Au petit jeu de la précocité, les Sang et Or ont toutefois encore fait mieux en lançant dans la bataille Aster Vranckx qui, lui, accuse à peine 16 printemps ! Benat San José, le nouvel entraîneur espagnol d'Eupen, n'a visiblement pas encore trouvé son équipe-type, et le nombre de changements qu'il effectue est proportionnel au nombre de buts qu'il encaisse. Contre l'Antwerp, il avait encaissé quatre buts, et pour le déplacement à Gand, il a effectué quatre changements. À la Ghelamco Arena, il a encaissé six buts, et pour accueillir Waasland-Beveren, il a effectué six changements. Il n'a encaissé qu'un but, n'effectuera-t-il qu'un seul changement pour se rendre à Bruges ?Face à Courtrai, le Cercle a subi son troisième revers de rang en JPL. C'est étonnant, dans la mesure où les Vert et Noir briguaient une place en PO1 cette saison. Avec un onze de base profondément remanié, face au Kavé, on dénombrait pas moins de sept nouvelles têtes, les Brugeois n'ont, certes, pas démérité mais ils n'ont pas garni leur escarcelle. Stef Peeters (27 ans) met cette disette sur le compte d'un manque de maturité. Le Cercle a entamé le match contre Courtrai avec un joueur de 19 ans, deux de 21 et deux de 22.