" Je suis sans travail. Je pointe. Je veux me défaire de ce statut le plus vite possible. Pour le reste, je me porte bien. Je regrette qu'après deux ans, Roulers n'ait pas reconduit mon contrat, d'autant que l'arrivée des Chinois allait élargir nos possibilités. On le constate d'ailleurs maintenant : la moitié du groupe a été remplacée et seuls trois ou quatre titulaires de la saison passée figurent encore dans le noyau.
...

" Je suis sans travail. Je pointe. Je veux me défaire de ce statut le plus vite possible. Pour le reste, je me porte bien. Je regrette qu'après deux ans, Roulers n'ait pas reconduit mon contrat, d'autant que l'arrivée des Chinois allait élargir nos possibilités. On le constate d'ailleurs maintenant : la moitié du groupe a été remplacée et seuls trois ou quatre titulaires de la saison passée figurent encore dans le noyau. Nous savions dès le départ qu'il serait difficile de terminer parmi les huit premiers et, de fait, nous n'y sommes pas parvenus. A une place près, puisque nous avons été neuvièmes à égalité de points avec le huitième et avec seulement une unité de moins que le sixième. Ce classement reflète notre valeur. Depuis, à la demande de Gert Verheyen, j'ai accompagné ses U19 en stage à deux reprises mais je ne suis pas employé par la fédération. Devenir adjoint m'intéressait mais il n'en est rien ressorti. Si Gert avait un jour une promotion à la fédération, j'aimerais travailler avec lui. Je réponds aux invitations d'Extra Time ou de Proximus TV, quand ces émissions me demandent de travailler comme analyste. Ça me plaît beaucoup. Chacun s'acquitte de cette tâche à sa façon, avec son style et sa conception du football. Il n'est pas nécessaire d'être toujours d'accord entre nous. L'essentiel, selon moi, est de laisser aux autres leur espace et de ne pas se voler dans les plumes. Il faut aussi rester soi-même, ce qui ne me pose pas le moindre problème. Je regarde beaucoup le football à la télévision. Je ne peux pas m'en empêcher. Ça ne doit pas forcément être un match de Barcelone. J'aime aussi suivre le Borussia Dortmund, l'Atlético Madrid, la Juventus et le Celtic Glasgow. Ça ne doit pas nécessairement être le meilleur des footballs, pour autant qu'il y ait de l'animation et que la partie soit intéressante. Je me concentre surtout sur l'aspect collectif. Si je regarde beaucoup la télévision, je ne me déplace plus que pour le Club Bruges, de temps à autre. Pour le reste, j'essaie de rouler à vélo, deux ou trois fois par semaine, à raison de 70 kilomètres, contre le vent, dans les polders. Je ne joue plus au football depuis longtemps car ça me fait souffrir et je n'y prends donc plus aucun plaisir. Ensuite, de temps en temps, je twitte ! Mon premier tweet date d'il y a quatre ans, quand j'ai rencontré Kevin Keegan, mon idole, à Bruges. C'était quelques jours avant Noël. Ma femme et moi nous promenions au centre et d'un coup, il était là, devant moi ! J'ai dit à ma femme : -Kevin Keegan ! Emporté par mon enthousiasme, je lui ai tendu la main en le saluant et en me présentant. Il a répondu : - Oh, really... Puis il m'a raconté qu'il avait joué à Bruges avec Liverpool et il a parlé de la finale contre le Club. Si nous nous rencontrions maintenant, je lui demanderais la permission de prendre une photo pour la poster. J'attends donc qu'une opportunité se présente. C'est comme ça quand on veut rester dans le monde du football. Mais jusqu'à présent, que s'est-il passé ? Un poste s'est libéré à Lommel et certains pensent à moi, ne serait-ce que parce que je l'ai déjà entraîné, avec succès. Mais tout a changé là-bas. Je ne connais plus personne. En plus, je devrais me farcir une navette de deux fois 175 kilomètres tous les jours. L'Antwerp est peut-être une option mais mon passé comme coach au Germinal Beerschot ne joue pas en ma faveur. Evert Maeschalk saura bien quand me téléphoner. Peut-être devrai-je opter pour un job en dehors du football. C'est possible, à moins que mon âge - j'ai 55 ans - ne constitue un obstacle. J'aurais sans doute dû essayer avant, éventuellement en combinaison avec un emploi dans le football mais qui sait ? Je vais peut-être trouver un boulot comme arbitre-vidéo ! " (Rires)PAR CHRISTIAN VANDENABEELE" Je dois pointer. " FRANKY VAN DER ELST