Frank Defays, Gauthier Remacle, Grégory Dufer: ce sont toujours les mêmes qui s'expriment à Charleroi et c'est sans doute aussi significatif. Après le cuisant échec (1-6) contre le GBA, le capitaine des Zèbres s'est une nouvelle fois exécuté. A contre-coeur, parce que son devoir professionnel l'y contraignait et en étant bien conscient que ce n'était pas le moment d'encore jeter de l'huile sur le feu.
...

Frank Defays, Gauthier Remacle, Grégory Dufer: ce sont toujours les mêmes qui s'expriment à Charleroi et c'est sans doute aussi significatif. Après le cuisant échec (1-6) contre le GBA, le capitaine des Zèbres s'est une nouvelle fois exécuté. A contre-coeur, parce que son devoir professionnel l'y contraignait et en étant bien conscient que ce n'était pas le moment d'encore jeter de l'huile sur le feu.FrankDefays: Rien, sinon que le match avait été préparé d'une façon très professionnelle. Mais, une fois sur le terrain, l'ABC du football n'a pas été respecté. Il n'y avait plus de fil conducteur. Y a-t-il eu un tournant dans ce match?Le but égalisateur, déjà. Il a suffi de cela pour que le système se décompose. Le deuxième but anversois nous a enfoncé un peu plus. Encaisser un but, cela peut arriver. Mais de cette manière-là?A partir de là, cela n'a fait qu'empirer...Nous aurions pu revenir à 2-2. Au lieu de cela, ce fut 1-3. Lorsque c'est le cas, des professionnels devraient veiller à ne pas prendre une casquette et à ne pas laisser la porte ouverte. Déjà que le moral était assez bas. Ce sera dur de s'en remettre, une nouvelle fois.Le changement d'entraîneur a apporté un changement tactique. Que pensez-vous du nouveau système de jeu en 5-3-2?L'entraîneur a mis en place le système de jeu qu'il estimait le meilleur. Ce n'est pas à nous, joueurs, d'apprécier si c'était opportun ou pas. Nous devons l'appliquer et donner le maximum, c'est tout.En première mi-temps, avec Mahdavi loin en décrochage, le Sporting se trouvait en infériorité numérique dans l'entrejeu. Lorsque les arrières latéraux sont montés d'un cran pour évoluer en 3-5-2, c'est derrière que l'équipe a pris l'eau...Ce n'est pas le moment de critiquer l'un ou l'autre. Chacun doit se regarder dans la glace et faire son autocritique, sans juger le partenaire ou l'entraîneur.Le nouveau système de jeu oblige les joueurs à recommencer le travail avec d'autres critères et à retrouver d'autres automatismes...Si l'on n'est pas capable de s'adapter, il faut changer de métier.Vous sentez-vous à l'aise dans votre rôle en marquage?Lorsqu'on prend un 1-6, on ne peut forcément pas dire que c'était bon. J'ai essayé de tout donner. Si ce n'était pas suffisant, il faudra en tirer des conclusions.Boeka Lisasi a été présenté avant le coup d'envoi comme le sauveur. Dans l'état actuel, peut-on encore penser qu'une hirondelle fera le printemps?L'avenir nous l'apprendra. (D.Devos)