Qu'est-ce qui vous manque le plus : le leadership de Davy De fauw ou le bagage footballistique de Sven Kums ?

Kums comme maillon entre la défense et l'attaque, pour contrôler le rythme. Skulason et N'Diaye, qui jettent leur poids dans les duels, n'ont pas le même profil. Ekangamene s'en rapproche le plus mais il manque encore d'expérience et n'apporte pas le calme, ce qui est logique, puisqu'il n'a que 20 ans. C'est pour ça que je souhaite un remplaçant à Sven, de même qu'un numéro dix, puisque ce poste n'est pas encore occupé - Aneke et Trajkovski possèdent d'autres qualités. Ces renforts sont nécessaires pour imposer notre jeu à domicile et atteindre les PO1. Il ne...

Kums comme maillon entre la défense et l'attaque, pour contrôler le rythme. Skulason et N'Diaye, qui jettent leur poids dans les duels, n'ont pas le même profil. Ekangamene s'en rapproche le plus mais il manque encore d'expérience et n'apporte pas le calme, ce qui est logique, puisqu'il n'a que 20 ans. C'est pour ça que je souhaite un remplaçant à Sven, de même qu'un numéro dix, puisque ce poste n'est pas encore occupé - Aneke et Trajkovski possèdent d'autres qualités. Ces renforts sont nécessaires pour imposer notre jeu à domicile et atteindre les PO1. Il ne doit pas s'agir à tout prix de jeunes car nous en avons assez. Nous avons pris la décision quand il s'est avéré que le Club s'intéressait concrètement à Davy - ce que je ne croyais pas au début - et que Cissako était vraiment une option. Ca répondait au voeu de Davy et c'était bien pour Cissako, qui s'est rapidement intégré, plus vite que je ne le pensais. Il est trop tôt pour dire s'il suivra la voie d'Hazard ou de Malanda mais il a des possibilités. Nous n'avons pas d'option d'achat, non, mais nous avons obtenu une commission si Monaco le revend ensuite. Si ça n'avait tenu qu'à moi, Sven serait resté au moins jusqu'à la fin août, voire plus tard. Contre son gré mais nous aurions trouvé une solution. Après concertation en interne, nous avons cédé à cette demande. C'est la direction qui gère le budget, qui prend une décision à la majorité et je m'incline sans scier. Suis-je un manager à l'anglaise avec les mêmes compétences ? J'ai lu qu'Alex Ferguson devait également tenir compte de sa direction. Suis-je davantage qu'un coach ? Oui car aucune décision sportive d'importance n'est prise sans que j'aie mon mot à dire. Et on en tient compte. Non. Quand Decuyper lui a offert un contrat, durant l'hiver 2012-2013, Depoitre était un avant de D2 qui avait marqué cinq buts. Je n'en avais pas besoin à ce moment-là. Après sa location de six mois à Ostende, le feuilleton du matricule a éclaté et on s'est rendu compte que Depoitre avait un contrat dans les deux clubs. Je n'ai pas jugé opportun de payer une indemnité de transfert pour lui, puisque j'avais encore Leye et Habibou. Je l'ai clairement expliqué à Laurent, en lui conseillant de saisir sa chance à Ostende. Je suis content pour lui qu'il l'ait fait et je lui souhaite un bel avenir. Jamais. Un manager m'a demandé s'il pouvait me présenter à Genk et je lui ai clairement répondu non. Je suis ambitieux mais je travaille ici à un projet de rêve. Les aménagements au stade, le nouveau complexe d'entraînement, tous ces jeunes... Je n'ai pas l'intention de laisser le club en plan. J'en serais même honteux. Certes, mon contrat comporte une clause, qui reste entre la direction et moi, mais elle n'est pas à l'ordre du jour. Je resterai encore longtemps à Zulte Waregem. PAR JONAS CRÉTEUR