Quelle personnalité médiatique voudrais-tu interviewer ?

Sylvester Stallone. J'ai grandi avec les Rocky, les Rambo, Tango et Cash, Haute sécurité, etc. Il donne vraiment l'impression d'être un acteur sympa et accessible.
...

Sylvester Stallone. J'ai grandi avec les Rocky, les Rambo, Tango et Cash, Haute sécurité, etc. Il donne vraiment l'impression d'être un acteur sympa et accessible. En Espagne, à Cartagena, on m'appelait Fernando Torres ou Guti à cause de ma coupe de cheveux et de mon style vestimentaire. Les Bronzés 3. Les personnages sont devenus tellement pathétiques. Dominique Lavanant en loup-garou, c'est nul. Rien à déclarer ne m'a pas séduit non plus. Johnny Depp. Sans être loufoque, je me définis comme quelqu'un de comique qui aime les plaisanteries et un brin d'ironie. Ce serait le meilleur pour donner du relief à mon personnage. Le dimanche après le premier match de play-offs contre Eupen. Je regardais les résumés des grands championnats étrangers sur Be TV. J'ai toujours un coup de barre le lendemain d'une rencontre. Le vieil homme et la mer d'Ernest Hemingway. Il met en scène un vieux pêcheur et un jeune homme. L'histoire se prêterait bien au contexte de l'île déserte, je trouve. De l'école, je garde de bons souvenirs d'£uvres comme Ravage de René Barjavel, LesMisérables de Victor Hugo, Le petit prince de Saint-Exupéry. C'est plutôt une série : Entourage, où le héros est un jeune acteur très riche qui profite au maximum de la vie dans un monde un peu surréaliste. C'est le premier numéro que j'ai eu après le 33, qu'on donne automatiquement à un jeune pour son premier match en équipe première, en France. Le 34 symbolisait le département de l'Hérault d'où était originaire mon grand-père. Il me suivait toutes les semaines et c'était une manière de lui rendre hommage. En Espagne, j'ai porté le 19 et le 12 et j'ai connu pas mal de galères. Reprendre le 34 à Charleroi était une manière de faire table rase du passé. Toutes les vieilles séries qui passaient dans Le club Dorothée : Tom Sawyer, Les mystérieuses cités d'or, Olive et Tom, Les Chevaliers du Zodiaque... Si je tombe sur ça pendant une après-midi où je n'ai rien à faire, impossible de résister ! Julie Lescaut ! Un jour, un gars avec un accent de banlieue qui travaillait pour un site Internet m'appelle. Ses questions étaient simplistes (" Tu vas bien ? " " C'est comment la Belgique ? ") et on sentait qu'il ne maîtrisait pas son sujet. L'intérêt était limité et j'ai vite coupé court. PAR SIMON BARZYCZAK