Le physique

Avec son mètre 70 et ses 65 kilos, Franck Ribéry est un véritable feu-follet. Il est virevoltant sur les premiers mètres et il fait aussi très mal dans les appels en profondeur. Mais c'est surtout en conduite de balle que sa vitesse fait le plus mal car il déstabilise ses adversaires par sa souplesse et sa dextérité. Dans les confrontations physiques, quand la force pure entre en ligne de compte, il est souvent malmené par un opposant plus costaud que lui.
...

Avec son mètre 70 et ses 65 kilos, Franck Ribéry est un véritable feu-follet. Il est virevoltant sur les premiers mètres et il fait aussi très mal dans les appels en profondeur. Mais c'est surtout en conduite de balle que sa vitesse fait le plus mal car il déstabilise ses adversaires par sa souplesse et sa dextérité. Dans les confrontations physiques, quand la force pure entre en ligne de compte, il est souvent malmené par un opposant plus costaud que lui. Le numéro 7 du Bayern Munich est un des joueurs les plus doués de sa génération. Ses trouvailles techniques sont très déstabilisantes notamment ses passements de jambes et ses doubles contacts pied droit-pied gauche. Difficile pour le défenseur adverse si son attention n'est pas à 100 % concentrée sur le ballon. Mais les feintes réalisées par le Français ont tendance à l'embarquer sur une mauvaise voie. Son passing fait également partie de ses grandes qualités et, autre atout, il est ambidextre. Que ce soit au niveau des centres ou des passes, l'international français se montre très précis des deux pieds. Ses ballons sont généralement bien dosés. Quand il se retrouve en position de frappe, il n'a pas besoin de beaucoup de préparation ni de liberté pour enclencher sa tentative au but. Il utilise toutes les surfaces, du droit comme du gauche, pour imprimer des trajectoires tendues ou enroulées avec le même bonheur. Ses reprises de volées, cou-de-pied ou plat du pied, sont aussi très percutantes. Il est le plus souvent utilisé comme flanc gauche offensif. C'est quelqu'un qui change de flanc sans le moindre problème et il peut aussi évoluer comme soutien d'attaque axial. Son travail en perte de balle est plutôt passif, il se contente bien souvent de couper les angles. Quand il se trouve côté gauche, il adore rentrer dans le jeu pour donner un centre rentrant, chercher le jeu en appui ou tenter sa chance au but. A 28 ans, il a inscrit plus de 100 buts au plus haut niveau. Cela fait de lui un joueur complet, aussi fort pour conclure que pour donner des passes décisives. Son rendement est souvent en dents de scie et ses nombreuses blessures, souvent musculaires, n'y sont probablement pas étrangères. Il est parfois absent durant de trop longues périodes pendant un match. Par contre, il est capable de se montrer décisif à tout moment.Gareth Bale (1m83, 75 kilos) possède une des plus belles pointes de vitesse de la planète foot. Il est capable de se lancer dans des courses de plus de 60 mètres, ballon aux pieds. Quand il est lancé, un défenseur, même très véloce, ne parvient pas à revenir sur lui, alors qu'il est en conduite de balle. Ses premiers mètres sont également dévastateurs et il se montre très résistant dans les duels corps à corps. Il ne peut pas être considéré comme un des plus fins techniciens évoluant au top niveau : ses dribbles et ses enchaînements sont réalisés avec énormément de puissance. C'est un joueur qui a besoin d'espace pour donner la pleine mesure de son talent. Ses gestes manquent clairement de finesse et il se sert très peu de son pied droit dans sa conduite de balle. L'international gallois fait partie des meilleures pattes gauche et cela se voit aussi bien dans sa qualité de centres, ses envois en pleine course et ses tirs sur coups francs. En débordement, il est capable de redresser ses centres et de leur donner beaucoup de force alors qu'il se trouve en total déséquilibre. Il est aussi un des spécialistes des frappes croisées pied gauche qui trouvent le petit filet (remember son hat-trick contre l'Inter le 20 octobre 2010). Le numéro 3 de Tottenham est un pur flanc gauche qui arpente tout son côté aussi bien en possession qu'en perte de balle. C'est un joueur qui change rarement de flanc. Il fait très mal à l'adversaire quand il vient de loin. Quand il pousse son ballon pour réaliser un grand pont, il est réellement impressionnant. Quand il rentre dans le jeu avec le ballon, il a tendance à souvent repartir vers la ligne de touche en utilisant l'extérieur de son pied gauche. En combinaisons courtes, il se montre beaucoup moins adroit. A 22 ans, le meilleur joueur de Premier League 2011 présente encore une très grande marge de progression. Il doit amener une plus grande variété dans son jeu et utiliser plus souvent son deuxième pied. Son côté travailleur lui permet de connaître peu de moments creux dans un match mais il se montre moins décisif quand l'adversaire se regroupe en bloc dans son camp. Avec une trentaine de buts inscrits au top niveau, il est plus un donneur d'assists qu'un finisseur.NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ETIENNE DELANGRE