FRANCK BERRIER : PHYSIQUE

Avec 1m73 pour 67 kilos, Franck Berrier est un petit gabarit. Malgré sa taille, la vitesse sur les premiers mètres n'est pas une de ses qualités premières. Par contre, il pivote très rapidement surtout avec le ballon. Sa détente est de bonne qualité ; sa capacité à s'engager dans les duels est de bon niveau pour un joueur créatif. Sur 30 m, il parvient à prendre le meilleur sur un défenseur rapide, surtout en possession de balle, en s'appuyant sur une conduite de balle de très haut niveau.
...

Avec 1m73 pour 67 kilos, Franck Berrier est un petit gabarit. Malgré sa taille, la vitesse sur les premiers mètres n'est pas une de ses qualités premières. Par contre, il pivote très rapidement surtout avec le ballon. Sa détente est de bonne qualité ; sa capacité à s'engager dans les duels est de bon niveau pour un joueur créatif. Sur 30 m, il parvient à prendre le meilleur sur un défenseur rapide, surtout en possession de balle, en s'appuyant sur une conduite de balle de très haut niveau. Il fait partie des meilleurs techniciens de notre championnat. Il met en pratique sa formation à la française en évoluant tête levée, ce qui lui permet de distiller des passes millimétrées. Il possède un excellent dribble court qu'il maîtrise des deux pieds. Ses contrôles et ses enchaînements sont d'une fluidité remarquable. Il est très à l'aise dans les espaces courts soit pour éliminer, soit pour combiner. Le 10 de Zulte Waregem est constamment en mouvement. Il varie ses démarquages en alternant les appels profonds et les décrochages. Quand il recule dans le jeu, il adore prendre appui pour redemander dans l'intervalle. Il aime se balader sur toute la largeur du terrain pour créer des brèches facilitant la plongée d'un partenaire. Sa frappe de balle est de bonne qualité même s'il est plus efficace sur les ballons enroulés (voir son coup franc et son deuxième but contre Gand) que sur les tirs en force. Il est capable de renverser le jeu du droit comme du gauche. En soutien du seul attaquant axial, il ne rechigne pas à la tâche : il prend activement part à la récupération du ballon. Son travail de coupure d'angles et de recul-frein démontre une lecture du jeu de haut niveau. Il peut aussi se transformer en déclencheur du pressing sur le gardien ou sur un défenseur axial. Une fois éliminé, il essaie de reprendre au plus vite sa place au sein du bloc. Il est moins à son aise dans les duels costauds. Il est en pleine bourre car ses stats ne sont pas exceptionnelles pour un joueur de 28 ans. Il est plus un donneur d'assists qu'un véritable finisseur. Le total de buts inscrits en pro (40 en comptant ses saisons au niveau National en France) en atteste largement. Cela s'explique par un jeu de tête médiocre et une position qui l'amène rarement dans les 10 derniers mètres. Il préfère donner la dernière passe que ce soit dans l'axe ou sur des centres venant des flancs.Avec son mètre 74, Jordan Remacle présente un physique que l'on rencontre souvent chez les joueurs de flanc. Sa vitesse de démarrage lui permet de prendre le meilleur dans les situations de débordement et malgré son poids léger (67 kg), il ne s'en laisse pas compter dans les duels. Il démontre également une bonne vitesse sur 30-40 mètres malgré un manque de puissance musculaire évident. Le numéro 11 de Gand possède un bon crochet court grâce à sa vitesse d'exécution et son envie de provoquer le un contre un. Il a besoin de sentir l'adversaire pour tenter le débordement et il donne alors l'impression de centrer à l'aveugle avec encore pas mal de déchets. Sa frappe de balle est de bon niveau et, du cou-de-pied, il parvient à décocher des tirs tendus qui peuvent faire mal. Le pied droit reste son arme numéro 1 même si son gauche n'est pas à négliger. Même si sa position favorite se situe sur le flanc droit offensif, le Verviétois aime aussi offrir des solutions côté intérieur en rentrant dans le jeu pour libérer de l'espace en faveur de son arrière latéral ou d'un joueur axial vers le flanc. Quand le ballon se trouve sur l'autre flanc, il vient à la finition aussi bien au deuxième poteau, au point de penalty voire en plongeant vers le premier piquet. Il aime aussi solliciter le une-deux avec un joueur axial pour appeler en profondeur en provoquant l'arrière gauche adverse. Le jeu en perte de balle constitue son plus grand point faible. Il se laisse facilement éliminer en pressant de façon un peu naïve. Que dire alors de ses retours défensifs dans une zone dans laquelle il estime ne pas être impliqué ? Il se positionne généralement par rapport à son adversaire direct et non en fonction du ballon et de ses partenaires. Il se retrouve souvent hors du bloc et laisse d'énormes distances vis à vis des milieux. Sur corner défensif, il reste devant. Avec une trentaine de goals, on ne peut certainement pas être répertorié dans la catégorie des buteurs. Son jeu de tête et sa présence physique dans les 16m sont insuffisants. De plus, lors de sa première titularisation en championnat avec Gand contre Zulte, le coach lui a octroyé la responsabilité des phases arrêtées sur les flancs. Il se trouve aussi au ballon sur les coups francs axiaux.